VINCENT

« La médecine est faite pour soigner les hommes, pas pour le profit »

 J’ai 22ans, j’ai été diagnostiqué positif au VHC il y a 1 an et demi.

J’ai passé l’année de mes 21 ans à aller à l’hôpital 1 à 3 fois par trimestre et cela continue. J’ai vu plusieurs spécialistes, passé maintes batteries de tests et pour entendre toujours la même chose : « Vous êtes malade mais vous n’entrez pas encore dans les critères pour être soigné ».

Entrer dans les critères, cela signifie être en fibrose avancée (F3) ou en cirrhose (F4).

Alors j’attends, jours après jours. Je vie avec la peur quotidienne de contaminer ma compagne ou de me réveiller un matin tout jaune. Je souffre tous les jours de douleurs au foie pour lesquelles aucunes solutions n’ont été apportées et de périodes de fatigues.

J’angoisse en permanence de ce qui pourrait arriver ; Ce n’est pas une vie d’avoir autant de mal à se projeter dans l’avenir ; de faire sans cesse des allers-retours à l’hôpital et de subir des effets secondaires de la maladie quotidiennement alors qu’une solution existe, qu’elle est à portée de main.

Pour moi, comme pour tous les autres malades, cette attente est destructrice et injustifiée, d’une part car elle laisse la maladie se propager mais aussi car elle paraît tellement injuste, compte tenu du monde dans lequel nous vivons et des avancées qu’il propose que tout cela nous soit interdit à cause de restrictions économiques

 Le combat pour le soin pour tous doit se faire, personne ne devrait être traité ainsi dans le pays des droits de l’homme, la médecine est faite pour soigner les hommes, pas pour le profit.

 

 

Partager l'article

110467

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.