RELISEZ-MOI AVANT LE RÉVEILLON DE NOËL !

Cette année j’ai décidé de ne pas vous faire culpabiliser sur les huîtres, le foie gras, la poularde ou la bûche de Noël. Il n’y aura pas cette année un mot sur la cirrhose du Père Noël. Je n’essayerai pas non plus de vous faire culpabiliser sur la famine dans le monde, pourtant je pourrais !

Non, cette année je voudrais juste vous parler d’un article paru dans la revue Jama le 26 décembre.

La société américaine d’hépatologie (AASLD) avait émis des recommandations en 2012 et elle vient d’en faire une version mise à jour en 2018 tout comme le Royaume Uni ! Les dernières données épidémiologiques estiment que 25% de la population sera touchée par la NASH au cours de sa vie et ce, fortement lié au diabète, à l’augmentation des graisses dans le sang et à l’obésité.

L’épidémiologie insiste sur le lien très fort avec les maladies cardio-vasculaire. En Europe, nos recommandations de 2016 proposaient de faire un test de dépistage de la NASH pour tous diabétiques de plus de 50 ans ou atteints de syndrome métabolique, il faudra également évaluer la consommation d’alcool autre facteur de stéatose.

Mais comment dépister ? Par une simple échographie et des tests sanguins.

Le dépistage en population générale n’est pas recommandé et n’est pas coût/efficace.

L’évaluation, quand elle est nécessaire, peut se faire avec l’échographie et des scores simples comme le FIB4 ou le score NFS .

Quel traitement ? la base de la prise en charge s’appuie sur la perte de poids et les changements des habitudes avec des règles hypocaloriques et l’augmentation de l’activité physique.

Les traitements pour l’instant sont réservés aux patients ayant des NASH sévères prouvées par biopsie hépatique. Les statines peuvent être utilisées pour faire diminuer le cholestérol mais nous sommes en attente de nouvelle drogues qui sont en développement.

Bonne appétit et Joyeux Noël tout de même !

PS : Promis, le 21 décembre 2019, je vous parlerai de la journée mondiale de l’orgasme !

Pascal Mélin

Partager l'article

121830

2 commentaires sur “RELISEZ-MOI AVANT LE RÉVEILLON DE NOËL !

  1. Le problème ne serait il pas lié au sucre consommé en trop grande quantité dès le plus jeune âge dans La mal bouffe, gâteaux soda hamburger. Pourquoi ne pas se tourner sur une alimentation cétogène ou pauvre en sucre et riche en gras, qui réduit diabète, maladie cardiovasculaire cancer et j’en passe tout en mangeant à sa faim . Qu’en penses-tu ? Je sais que très peu de médecin, surtout en France, se tourne Vers ce mode de vie pourtant perte de poids , bien être et baisse de tension, de cholestérol. Pourquoi est elle si mal connu chez nous ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.