NAOMI M, ET SI C’ETAIT LE FOIE ?

NAOMI MUSENGA ET SI C’ETAIT LE FOIE ?

Naomi Musenga, vous savez c’est cette strasbourgeoise de 22 ans, qui est morte d’hémorragie après avoir appelé à l’aide et que le SAMU n’a pas entendu !

Aujourd’hui, l’affaire prend une nouvelle tournure. Mais la finale de la coup

e du monde rend cette information inaudible !

Le procureur de la république a suffisamment de données, pour affirmer aujourd’hui que la cause de la mort est due à une insuffisance hépatique liée à des prises massives de paracétamol en auto médication.

Naomi souffrait de douleurs qu’elle avait entrepris de soulager en prenant d’elle-même du paracétamol.

Le paracétamol est un médicament très efficace, mais son index thérapeutique est faible.

Cela veut dire que la dose toxique est très proche de la dose thérapeutique : la dose thérapeutique est entre 3 et 4 grammes et la dose toxique commence à 8 grammes, soit un facteur 2.

Alors que pour plein d’autres médicaments, cet index est à plus de 1000 !

Comme beaucoup de malades, on prend d’abord une marque de paracétamol comme de l’Efferalgan et si ça ne marche pas, on prend du Doliprane et enfin, on passe au Dafalgan codéiné… Et vous voila en zone toxique !!!

Le foie se détruit et n’arrive plus à fonctionner, il n’assure plus la fabrication des facteurs de coagulation et c’est là que l’hémorragie interne peut survenir…

Voilà la triste histoire de Naomi. Une insuffisance hépatique aigüe.

C’est une nouvelle fois, le procès de l’automédication qui est à faire.

Et aussi, le procès de l’accumulation du Paracétamol dans les armoires à pharmacie familiale !

Vous ne me croyez pas et bien, regardez la photographie que j’ai prise le week-end dernier.

Ma mère souffre de douleurs d’arthrose et voici une photo de sa boite à pharmacie !

Le Paracétamol n’est pas mieux que l’alcool !

 

Pascal Mélin

 

 

Partager l'article

119707

2 commentaires sur “NAOMI M, ET SI C’ETAIT LE FOIE ?

  1. Merci pour ce superbe article qui donne à réfléchir …
    J’ai un stock de doliprane aussi, on le trouve inoffensif c’est un médicament qui ne peut faire que du bien.
    Sans codeine sans opiacé et hop c’est miraculeux mais au fait pas du tout !
    Incroyable..

  2. Ma fille, elle, le savait (je suis puéricultrice et je l’ai toujours expliqué à mes enfants) et a fait une TS avec 7g d’un coup plus trois comprimés de l’antidépresseur qu’elle avait à l’époque, à presque 14 ans. Vomissements importants et nausées + douleurs, elle a eu de la chance, après trois jours d’hospitalisation, l’antidote à dose efficace, grosse surveillance (foie, rein, tension). Prévenue seulement 5h après car je travaillais tard, je remercie l’équipe qui s’est occupée d’elle….Un conseil faites attention à ne pas laisser le paracétamol à portée de main des enfants, au cours de ma carrière j’ai souvent eu des petits en surdosage de paracétamol avec les sirops mal refermés, c’est courant malheureusement !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.