VOUS ÉTIEZ EN GARDE À VUE VENDREDI 3 MAI ?

VOUS ÉTIEZ EN GARDE À VUE VENDREDI 3 MAI ?
REGARDEZ SI VOUS N’AVEZ PAS UNE CARTE DE VISITE DANS LA POCHE ?

Oui je sais, certains me prendront pour un mytho qui invente des histoires, ou pire pour un fou qui voit des hépatites virales à chaque coin de rue, mais je suis juste à l’affût… car il y en a partout.
Vendredi 3 mai, je prenais une garde au service accueil urgence de l’hôpital de Saint Dizier. Vers 22h, la police amène un individu en état d’ivresse, pour ce qu’on appelle une IPM : une Ivresse Publique Manifeste.
La loi interdit de divaguer sur la voie publique en état d’ivresse, cela est passible d’une amende et d’un passage en cellule de dégrisement au commissariat. Au préalable une consultation au service accueil urgence est nécessaire pour vérifier que l’état de santé de la personne est compatible avec ce passage en cellule de dégrisement.
Je le reçois donc dans une salle de consultation, il est en état d’ivresse à plus d’un gramme, son examen clinique est rassurant, alors je lui dis que je vais devoir le confier à la police à nouveau, qu’il n’a pas de contre-indication pour aller en cellule de dégrisement, et voici sa réponse :
« Je m’en fous, si elle me quitte je me laisse mourir, aucune raison de me battre ! »
Je lui explique qu’il est visiblement en bonne santé et là il me lance :
« Je vais crever car j’ai une hépatite C, oui j’ai fait le con quand j’avais 20 ans je me suis drogué, on a essayé de me la guérir et ce n’est pas possible. Aujourd’hui je vais me laisser crever »
J’ai tenté de lui expliquer qu’en 2019 on guérissait simplement de l’hépatite C… Mais c’est dur de convaincre un mec saoul, de plus encadré par deux policiers. Alors j’ai glissé une carte de visite dans la poche de sa chemise en notant « l’hépatite C aujourd’hui on en guérit, appelez-nous ! »

«Ma cellule de dégrisement sans hépatite C », on va bien y arriver car c’est un espace social comme un autre !

#dubruitcontrelhepatitec
Pascal Mélin
PS : on m’a dit que je n’étais pas fou.

Partager l'article

122471

Un commentaire sur “VOUS ÉTIEZ EN GARDE À VUE VENDREDI 3 MAI ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.