LA SAINT-VALENTIN DES VIRUS…

Les virus se régalent aussi à la Saint-Valentin.

Saviez-vous, que depuis le premier novembre 2017, la France a recensé 387 cas de rougeoles, ayant entraîné un décès et 83 hospitalisations dont 6 en réanimation ?

Quel scandale ! Le pire, c’est que, quelle que soit la région dans laquelle un foyer nouveau a émergé, la conclusion des épidémiologistes a été la suivante :
Si un foyer épidémique a pu voir le jour, c’est parce que dans cette région, la vaccination était insuffisante.

Mais, il y a une autre façon de parler d’épidémie et ce afin que des images choquantes puissent apparaître dans votre esprit.

Concernant le VIH et l’hépatite C, on considère qu’il y aura en 2018 entre 3 000 et 5 000 contaminations nouvelles pour chacun de ces virus.

Alors cela fait environ, une contamination toutes les deux heures.

Il y a donc une vingtaine de personnes qui gardera de la Saint-Valentin un virus comme souvenir.

Même si vous détestez les fleurs, je suis sûr que vous préférerez des roses à un virus, qui pourrait donner une cirrhose.

L’épidémie est silencieuse, mais si l’on peut entendre la rougeole comme quelque chose d’inacceptable, faisons alors de l’hépatite C, de l’hépatite B ou du VIH des contaminations inacceptables et vaccinons-nous, quand un vaccin existe.

 

Pascal Mélin

 

 

 

 

 

Partager l'article

117911

Un commentaire sur “LA SAINT-VALENTIN DES VIRUS…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.