POIL AU FOIE…

Poil au foie… Les plus anciens d’entre nous se souviendront de ces joutes verbales, il suffisait de dire :

• « Il fait beau » pour s’entendre répondre
• « Poil au dos »
• « Les nouveaux traitements, c’est du beurre » réponse « poil au cœur ».

Alors vous comprendrez ma surprise, lorsque qu’un sénior suivi pour une cirrhose virale C s’est présenté à la consultation, en me tendant son échographie et en me disant :

« Docteur, est ce qu’on voit que j’ai du poil au foie sur votre écho ?».

« Du poil au foie ? », lui répondis-je.

Cela ressemblait à ces vielles blagues d’un autre temps !

Quand je lui demandais ce que cela signifiait, voici la réponse qu’il me fit : « Ben voilà, je suis guéri de cette foutue hépatite C depuis 17 ans et j’ai le droit à mon écho tous les six mois, j’en suis à 34. Je suis un ancien combattant, un poilu de la cirrhose en quelque sorte, vous n’êtes pas d’accord, doc ? ».

 

 

 

 

 

 

J’éclatais de rire !

« Si, bien sûr, vous êtes un vétéran de la cirrhose, un survivant de l’île de la cirrhose !».

Cette blague était drôle.

Mais, il faut toujours rester vigilant et ne pas se croire intouchable.

C’est le syndrome des survivants ! Après toutes les épreuves traversées, ils sont persuadés que plus rien ne peut leur arriver, il n’est donc même pas nécessaire de se surveiller.

CIRRHOSE, L’ECHO C’EST TOUS LES 6 MOIS, POIL AU FOIE !

 

Pascal Mélin

 

 

Partager l'article

119443

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.