Traitements

Répétons-le encore une fois : c’est en équilibrant votre régime alimentaire et en luttant contre la sédentarité que vous agirez les plus efficacement contre la NASH (voir la page Au quotidien).

En complément, certains médicaments sont parfois envisagés, soit pour lutter contre l’insulinorésistance, soit pour protéger le foie ou lutter contre l’oxydation, mais leur efficacité contre la NASH n’a pas été formellement démontrée. De nombreuses autres molécules sont en développement (voir ci-dessous), mais aucune n’a pour le moment d’Autorisation de mise sur le marché (AMM) contre la NASH.

En attendant ces médicaments miracles que nous promettent les laboratoires (encore faut-il croire aux miracles !), le traitement médicamenteux voire chirurgical de la NASH passe par le traitement des pathologies associées : obésité, diabète, maladies cardiovasculaires, etc.

Traitements contre l’obésité

Dans certains cas, votre médecin pourra vous prescrire de l’orlistat (Xenical® ou générique) en complément du régime amaigrissant.  Mais c’est surtout la chirurgie bariatrique qui a montré son efficacité non seulement sur la réduction pondérale, mais aussi sur la stéatose et la NASH.

Elle consiste à réduire l’apport calorique dans l’estomac, et fait appel aux gastroplasties, aux anneaux gastriques ou au by-pass gastrique. Elle est proposée aux personnes dont l’indice de masse corporelle est supérieur ou égal à 40, voire 35 dès lors qu’une comorbidité a été identifiée (maladie cardiovasculaire, syndrome d’apnée du sommeil, diabète de type 2 ou NASH), en cas d’échec des premières mesures prises contre l’obésité (régime, exercice physique).

Au stade de cirrhose      

Au stade de cirrhose avancée, le traitement sera celui des complications, et dans les cas les plus graves, une transplantation hépatique pourra être envisagée (voir la page La cirrhose et ses complications).