PÉNURIE DE VACCINS CONTRE L’HÉPATITE B-NOTRE OBSERVATOIRE

Premières données de notre observatoire :

  • La majorité des situations reportées concernent des personnes présentant des risques d’exposition au VHB et   privés de cette protection. Des professionnels nous font part de leur vive inquiétude des risques de transmission et de l’augmentation de l’incidence de l’hépatite B à venir
  • La priorité donnée par les pouvoirs publics aux personnes de l’entourage de porteurs chroniques est soumis à des interprétations subjectives et mérite précisions. Tout plan de rationnement « institutionnel »  engendre des appréciations subjectives et une seconde « priorisation » par certains acteurs..nous avions déjà appris cette leçon lors du rationnement des traitements contre l’hépatite C.
  • La situation mérite une information de la part de l’ensemble des acteurs à destination d’un large public (précisions sur les populations « prioritaires », solutions envisagées, conduite à tenir)
  • les médecins doivent préciser sur l’ordonnance dans quel  but cette personne doit être vaccinée afin que la pharmacie puisse vérifier si la personne est prioritaire

D’autre part, nous avons déjà identifié la problématique à venir pour le rappel de la 3 eme dose de vaccins  reportée  après la période des pénuries.

Nos demandes

-Permettre dès que possible la dispensation en centre de vaccination qui délivrent notamment des vaccins aux personnes migrantes et précaires qui ont des difficultés à se rendre en Pharmacies hospitalières

-Permettre dès que possible le rattrapage vaccinal des adolescents, sacrifiés dans le plan de priorisation en vigueur

-Clarifier la notion d’entourage de personnes vivant avec le VHB (qui doit être entendue comme vivant sous le même toit/ même adresse postale) (notamment pour permettre la vaccination de personnes vivant dans des foyers d’hébergements)

-Rappeler aux pharmacies hospitalière la présence de stocks disponibles chez les laboratoires qui ont des difficultés à anticiper les besoins locaux au regard du plan ; la possibilité/ nécessité de commander et ce afin d’éviter une seconde priorisation.

La situation témoigne d’un dysfonctionnement global de la régulation de notre système de santé qui peut donc brutalement mettre à mal des années d’efforts en santé publique. Nous demandons aux pouvoirs publics toute transparence sur les failles qui ont mené à cette situation au regard de la réglementation en vigueur

 

Participer à notre observatoire

Partager l'article

113976

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.