PÉNURIE DE VACCIN….

On nous a annoncé pour Noël une nouvelle pénurie de vaccins, mais cette fois ce n’est pas le vaccin de l’hépatite B, c’est le vaccin de la grippe qui est concerné.
On croyait les Français réticents à l’idée même de se faire vacciner contre la grippe et les chiffres semblent dire le contraire.
La France avait commandé 9 millions de doses de vaccin contre la grippe et avant même le début de l’épidémie, les stocks sont épuisés ! Ce qui signifie une augmentation de plus de 10% des vaccinations réalisées.
Mais je voudrais comprendre cette brusque évolution, deux hypothèses sont retenues :
La première : plusieurs régions françaises expérimentent la vaccination par les pharmaciens, ce qui pourrait expliquer l’engouement grâce à cet accès à la vaccination plus facile. Mais ce n’est pas dans ces régions que la pénurie est la plus importante. Et il faut toujours aller jusqu’à la pharmacie !
La deuxième : cette année la pédagogie a payé, les Français ont mieux compris l’intérêt de se faire vacciner pour se protéger soi-même mais également l’entourage. Pourtant il n y a pas eu plus de communication cette année ! La campagne a-t-elle été mieux relayée ? Pourtant SOS Hépatites rappelle depuis plus de 10 ans les recommandations officielles, qui consistent à vacciner contre la grippe toutes les personnes ayant une maladie grave du foie.
En effet, ces patients ont un système immunitaire défaillant et sont encore plus à risques de complications, voire de décès en cas de grippe. Allez, c’était Noël, laissez moi rêver que c’est la deuxième hypothèse qui est la bonne, on a enfin compris le concept de vaccination : une action individuelle pour une protection collective !

L’année dernière, la grippe a tué 13 000 personnes, même si dans bon nombre de cas il ne s’agissait que de décès qualifiés de précoces, ce chiffre reste inacceptable !

Pascal Mélin
PS: il n’y a plus de pénurie sur le vaccin de l’hépatite B vous pouvez y aller !

Partager l'article

121846

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.