ON VA MANQUER DE CAPOTES…

On a beaucoup parlé du manque de matériel de protection pour les soignants et du manque de masques pour la population générale.

Mais voici un des dégâts collatéraux que l’on n’avait pas imaginé : on risque de manquer de préservatifs !

Mais comment en est-on arrivé là ? Que font le gouvernement et nos représentants politiques ?

La crise du COVID est passée par là. Alors la question est posée, y a-t-il plus de rapports sexuels pendant le confinement ? Et y a-t-il plus d’utilisation de préservatifs ?

En fait l’explication n’est pas là et je ne prendrai pas de gants pour vous expliquer. Voici ce qu’il s’est passé.

Vous avez tous entendu qu’il y avait des ruptures d’approvisionnement en gants. Les entreprises qui fabriquent des gants sont aussi parfois celles qui fabriquent des préservatifs. En un « tour de main » les chaines de production des préservatifs étaient réorientées vers la production de gants.

Mais aujourd’hui bas les masques, les gants c’est bon mais les capotes c’est juste ! On ne va quand même pas faire de la substitution en coupant les doigts des gants pour en faire des capotes…bas seuil…

ON NE BADINE PAS AVEC LA PRÉVENTION ET LA RDR.

Seringues, capotes et pailles, il nous faut du matériel de protection pour tous.

Pascal Mélin

Partager l'article

125155

Un commentaire sur “ON VA MANQUER DE CAPOTES…

  1. pourquoi pas en profiter pour découvrir l’existence des préservatifs féminins ? dont on ne parle pas assez et qui ont pourtant beaucoup d’avantages !!
    cordialement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.