FAIRE DE L’HÉPATITE C UNE MALADIE RARE

ON VA FAIRE DE L’HÉPATITE C UNE MALADIE RARE…

 

 

 

 

Faire disparaître l’hépatite C de France en 2025… C’est le cap qui a été fixé par le ministère de la Santé et l’Etat. Mais comment faire pour y arriver ?

Aucun moyen spécifique n’est prévu, et cela va être de plus en plus dur.

Il reste 75 000 personnes à dépister, à pister, à traquer, car aujourd’hui, ces personnes ignorent qu’elles sont porteuses d’une maladie grave dont elles pourraient pourtant guérir.

En population générale en 2018, il faut faire 200 tests pour en trouver un positif, mais d’année en année, cela va être de plus en plus dur. Les derniers milliers de malades seront très difficiles à débusquer !

Les épidémiologistes nous apprennent qu’en dessous d’un certain nombre de malades, l’épidémie ne progresse plus car le réservoir n’est plus suffisant.

Mais je pose la question :  «  À partir de quand, décidera-t-on de stopper la traque des malades de l’hépatite C ? ».

Nous avons choisi de faire du bruit contre l’hépatite C pour faire sortir la maladie du silence, afin de trouver les patients porteurs de l’hépatite C ou retrouver ceux qui sont sortis du parcours de soins.

Nous crions, mais il va falloir crier de plus en plus fort, sans avoir peur de se fatiguer ou d’avoir une extinction de voix.

#dubruitcontrelhepatiteC

Pascal Mélin

 

 

Partager l'article

120645

2 commentaires sur “FAIRE DE L’HÉPATITE C UNE MALADIE RARE

  1. il y a des personnes sorties du parcours de soins et qu on arrive pas a retrouver. C est bizarre . L administration fiscale retrouve toujours les personnes qui ne payent pas leurs impots !!! Essayez vous verrez.

  2. Si , si faire disparaitre l hépatite C en 2025 sans meme dépister les transfusés d avant 1990 , on va y arriver . En brulant des cierges au pied de la Sainte Vierge bien sur !!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.