ON N’EST JAMAIS TRANQUILLE…

On n’est jamais tranquille, je rentrais d’une journée difficile et j’avais envie de me changer les idées et voici ce qui m’est arrivé. Et pour répondre à Chloé, non, je n’avais pas fumé la moquette !

Envie de me détendre, de penser à autre chose que les maladies du foie et les malades. On m’avait dit de regarder une série tirée d’un film « limitless », alors je me calais devant mon écran.

Le pitch : un musicien raté prend une nouvelle drogue qui lui fait exploser ses capacités intellectuelles et du coup il est recruté par le FBI pour élucider des affaires.

Ça fait la propagande de l’usage de drogues bref, passons…

Mais dès le premier épisode, j’explose ! Sur deux points hépatants !

Le héros lit quelques livres de médecine très vite et il en retient une connaissance encyclopédique.

Premier énervement. Son père fait des malaises à répétition et on ne trouve pas ce qu’il a. Mais lui, remarque qu’il a les mêmes yeux qu’une aïeule et soupçonne une hémochromatose…

Il demande qu’on lui fasse un coefficient de saturation de la sidérophiline (alors que c’est plutôt la recherche de mutation, mais bon… on passe une fois de plus).

Eh bien, il avait raison son père a une hémochromatose que les médecins n’avaient pas trouvé et pire son foie est très malade et il a besoin d’un greffe en urgence.

Là ! Je dis stop ! Cela ne colle pas ! Si son père avait une insuffisance hépatique, le médecin s’en serait aperçu, non ?

Et cerise sur le gâteau, pour qu’il accepte de collaborer, un mystérieux commanditaire, fait en sorte de trouver un foie pour son père et le fait greffer en urgence.

Là, je suis debout et je hurle NON, NON, NON !

On se bat au quotidien, pour expliquer les conditions d’attribution des greffes, ce n’est pas bien de répandre de telles idées… Car, les gens prennent pour argent comptant, ce qui se dit à la télé et dans les séries.

Deuxième coup de gueule. Savez-vous comment s’appelle cette drogue ? Le NZT ! Ça ne vous rappelle rien ?

Moi oui, l’AZT, le premier médicament du VIH qui a pu sauver plein de patients.

Et tenez-vous bien, le NZT donne des complications au bout de quelques temps, les gens deviennent fous, se mettent à maigrir et ont des taches qui apparaissent sur le corps, et là ça rappelle les Kaposi de la grande époque du SIDA. Cette confusion est inacceptable, je coupe la série…

Je ne suis toujours pas détendu et je retourne à la Playstation pour faire une partie de Mario Bros, en espérant qu’il n’y sera pas question de drogue ou de foie.

 

Pascal Mélin

 

 

Partager l'article

115665

2 commentaires sur “ON N’EST JAMAIS TRANQUILLE…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.