ON L’APPELLERA DAKLINZA…..

 

Daklinza, au scrabble sur un triple, ça peut faire des points. Mais ce nouveau nom de médicament n’est pas encore reconnu dans le dictionnaire car, pour l’instant, c’est juste le petit nom commercial du daclastavir. Il s’agit là dans la lutte contre l’hépatite C, de la commercialisation du troisième antiviral d’action directe (rien à voir avec le groupe terroriste historique) aussi nommé AD.

Le premier de cette nouvelle classe thérapeutique était apparu en janvier dernier avec le Sovaldi (nom commercial) des laboratoires Gilead pour diffuser leur Sofosbuvir (DCI). Puis ce fut au tour des laboratoires Janssen en mai dernier de lancer le Simeprevir sous le nom d’Olysio. Enfin, depuis peu, les laboratoires BMS ont obtenu une AMM (Autorisation de Mise sur le Marché) pour le Daclastavir (DCI) qui s’appellera donc Daklinza (nom commercial).

Cette molécule avait déjà prouvé son efficacité dans de nombreuses études en association avec le Sofosbuvir, permettant d’obtenir des taux de guérison proche de 100 % et ce, sans combinaison à l’interféron ou la ribavirine. Ainsi pour les personnes infectées par un virus de génotype 1 ou 4, le traitement ne durera que 12 semaines en l’absence de traitement préalable ou de cirrhose, sinon il serait porté à 6 mois. Pour les personnes infectées par un génotype 3 il faudra continuer de l’associer à de la ribavirine.

L’obtention de cette nouvelle AMM concerne 9 millions de personnes en Europe. Bravo génial on commence quand ? Et c’est là que le bât blesse, car en effet dans les études, le daclastavir était fourni en conditionnement de 33 comprimés, mais la sécurité sociale refuse sur la base de 1 comprimé par jour, d’avoir des conditionnements supérieurs à un mois pour raisons d’économie. Il faudrait peut être s’aligner sur le Sofosbuvir conditionné en 28 comprimés donc pour 4 semaines.

Alors voilà, il va falloir attendre un peu, le temps de refaire un “ packaging ” acceptable pour la législation française.

Mais regardons d’un peu plus près, les études portent sur 12 ou 24 semaines de traitement et non sur 3 ou 6 mois ! Ce qui veut dire que si le médecin vous prescrit un traitement de 3 mois, et comme il est interdit en France de vendre des médicaments à l’unité, le pharmacien devra vous vendre une quatrième boîte de Sofosbuvir ! A 1000 euros la bithérapie par jour (1 comprimé de Sofosbuvir + 1 comprimé de daclastavir) ça fait cher pour environ 21 comprimés de Sofosbuvir et 8 comprimés de daclastavir qui ne seront pas utilisés …

Vous avez alors deux solutions :

1/ votre sens de la responsabilité citoyenne et sanitaire vous amène à être vigilant et à demander au médecin de bien prescrire en semaine et non en mois.

2/ vous n’avez pas été vigilant et vous vous retrouvez guéri, en possession de quelques comprimés inutilisés. Pensez alors à les faire parvenir à SOS hépatites qui se chargera de leur trouver une utilité dans un pays en développement.

Nous espérons que le Sovaldi et le Daklinza qui seront donc amenés à être une combinaison thérapeutique très utilisée, seront disponibles sur le même conditionnement 28/28 et non 28/33 pour simplifier la vie et la compliance des patients. Sinon il faudra attendre l’arrivée des premiers Combos qui,  dans la même gélule,  associeront deux antiviraux, mais ça c’est pour 2015.

Mais ne boudons pas notre plaisir, nous sommes en France des hépatants gâtés avec 3 nouvelles molécules à disposition en 8 mois à prendre par voie orale, très puissantes et avec très peu d’effets secondaires. De nombreux malades porteurs d’autres maladies chroniques nous envient.

Pascal Mélin

Partager l'article

17010

2 commentaires sur “ON L’APPELLERA DAKLINZA…..

  1. J ai pris connaissance des nouveaux traitements contre l hepatite c , je voudrais savoir la date de mise sur le marche en France, merci, cordialement

  2. Bonjour, je commence ce jour mon traitement sovaldi / Copegus et daklinza pour une durée de 6 mois
    je croise les doigts
    J’ai été traité il ya 6 mois durant 12 semaines mais réaparition de mon Hépatite c génotype 3 avec cirrhose et varice oesophagienne
    (traitement interféron/sovaldi et copegus)
    traitement lourd surtout l’injection de l’interféron
    enfin voilà j’espère que ce nouveau protocole marche pour moi et pour tous les gens dans mon cas
    Cordialement
    M.Delaville Bruno

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.