OLYSIO® EST MORT…

Le siméprevir vendu sous le nom d’Olysio® est mort !

Il aura fallu moins de 4 ans ! C’est au printemps 2014, que le simeprevir se voit autoriser sa mise sur le marché par les autorités européennes, et c’est au premier trimestre 2018, qu’il est retiré de la vente.

Le laboratoire Janssen qui avait révolutionné la prise en charge de l’hépatite C, avec le télaprévir avait ensuite commercialisé le siméprévir.

Mais en quelques années, la vague de la révolution thérapeutique a balayé les molécules existantes.

Cette mort prématurée est significative de la frénésie de l’innovation.

Au XXe siècle, lorsqu’un laboratoire, après 10 ans de recherche, mettait sur le marché une molécule nouvelle, il avait devant lui une décennie de lisibilité du marché et donc des plans d’amortissement.

Au XXIe siècle, les choses s’accélèrent et la visibilité se réduit, ainsi toutes les innovations thérapeutiques en cancérologie ou en hépatologie demandent des coûts plus importants.

Il va falloir envisager une autre façon d’accompagner les innovations thérapeutiques.

Ce qui arrive est fort, une molécule qui révolutionne la prise en charge d’une pathologie n’aura vécu que quelques années.

L’innovation doit être reconnue et accompagnée et il doit y avoir une place correcte à tout ce qui est hépatant.

 

Pascal Mélin

 

 

Partager l'article

118287

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.