LES MALADIES DU FOIE RENTRENT DANS LE TOP 10 DES MALADIES LES PLUS MORTELLES AU MONDE

Actuellement, se tient à Washington le congrès américain d’hépatologie (AASLD). Nous allons tenter de vous faire partager annonces et réactions en tout genre.

Il est très difficile de faire sortir les hépatites du silence épidémiologique. En voici deux exemples : Quand une personne décède d’un cancer du foie induit par l’hépatite B, son décès est répertorié dans la rubrique cancer ; Lorsqu’un patient co-infecté VIH-VHC décède des complications de son hépatite C alors que la maladie VIH est contrôlée, il est comptabilisé dans les morts du VIH.

Des épidémiologistes mondiaux ont repris les données collectées sur les causes mondiales de décès entre 1990 et 2010. Ils ont ainsi analysé les causes de décès par cirrhose et cancer du foie attribuable à l’alcool, l’hépatite B ou l’hépatite C.
En 2010 ont relevait ainsi 750 000 décès par cancer et 1,03 millions par cirrhose. L’hépatite B est responsable de 45% des cancers alors que 30% des cirrhoses sont dues à l’hépatite C. Ces chiffres sont respectivement de 26 et 28 %.
Bien sûr, il existe des disparités nationales et l’alcool est responsable de plus de mortalités dans les pays riches alors que les pays pauvres ou en voie de développement sont soumis à l’épidémie d’hépatite B. En 2010 avec 1.75 millions de mort par an, les maladies du foie s’invitent dans le top 10 des fléaux mondiaux : Elles sont classées en 9ème position. Les hépatites virales sont à elle seules responsables de 1,3 millions de morts. Ce qui les élèvent au même niveau que SIDA, tuberculose et malaria.
Il est inadmissible qu’il faille passer par cette comptabilité morbide pour que l’on tienne compte de cette épidémie que nous dénonçons dans un silence assourdissant depuis 20 ans.

Mais il y a pire ! Si l’on s’en réfère à l’abstract 23 présenté par l’équipe de Cowie à l’AASLD, dans un schéma qui résume la progression des décès de 1990 à 2010, on peut découvrir que l’épidémie de décès liés à l’hépatite B évolue dans la même proportion que l’alcool ou l’hépatite C et devance le SIDA dans les causes de mortalité dans certaines régions ! Mais qu’avez-vous fait du vaccin de l’hépatite B ?
Alors que celui-ci existe depuis 30 ans, nous n’avons même pas été capables de faire régresser l’épidémie mondiale ! Il y a une non-assistance internationale, un sacrifice viral inacceptable. Nous sommes capables de trouver des fonds pour permettre un accès du plus grand nombre au dépistage et aux traitements du VIH, grâce à une solidarité internationale; Mais nous ne sommes pas capables de trouver les fonds et d’organiser 3 injections de vaccin par personne !

Mais comment avons-nous fait pour éradiquer la variole en vaccinant la planète? Il est urgent de réveiller les consciences: Au 21ème siècle, chaque mort de l’hépatite B est inacceptable et pouvait être évité !

Pascal Mélin

Partager l'article

15728

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.