LES HÉPATITES SUR LE PARVIS D’UNE ÉGLISE ?

UNE PREMIÈRE QUI NE POUVAIT ÊTRE QUE GUADELOUPÉENNE !

Ce dimanche 10 février il fallait être à Point-à-Pitre sur le parvis de l’église St Pierre et St Paul pour la semaine pastorale de la santé. Le prêtre et l’évêque était présents pour rappeler l’importance de militer dans les associations et sur le parvis on pouvait retrouver l’amicale des donneurs de sang, l’association de lutte contre les AVC , les soignants du CHU impliqués dans la lutte contre le diabète, les équipes de visite à domicile et bien sûr SOS Hépatites Guadeloupe revivre deux fois !

Le parvis était un Village Santé. Mais le clou a probablement été d’entendre le sermon de l’évêque expliquer que la maladie pouvait nous guetter et qu’il fallait aller se faire dépister en sortant de l’église ! Il osait même reprendre les textes sacrés « j’étais malade, vous m’avez visité et maintenant je suis guéri !» N’y a-t-il pas plus belle phrase pour résumer notre campagne bruyante !

A la sortie, le Docteur Siméon-Gelu acceptait une interview pour la chaîne Guadeloupe Première pendant que Joseph Abidos le fondateur de SOS hépatites Guadeloupe acceptait de témoigner face caméra de son parcours .

Sur ce parvis haut en couleur il n’y avait pas de pathos mais que de la joie et de l’échange… Les militants présents sur le stand de SOS Hépatites ont répondu aux questions multiples allant jusqu’à regarder le carnet de vaccination que certains nous tendaient comme des écoliers demandant si leur copie était bonne !

Et puis il y a eu une rencontre touchante, qui à elle seule résume tout l’engagement de SOS. Une femme est venue nous parler de son petit fils que l’on avait vacciné dès sa naissance ! Comme une bonne grand-mère elle s’inquiétait d’un tel traitement aussi précoce. Or ce traitement est réservé aux nourrissons nés de mères porteuses de l’hépatite B chronique ! Il semble bien, que comme cela est déjà arrivé plusieurs fois, on se soit occupé de l’enfant en oubliant de prendre en charge la mère. Apparemment, celle -ci n’a pas été informée qu’elle était porteuse d’une hépatite B, ou elle ne l’avait pas compris …

Cette rencontre sur le parvis, ce dimanche, pour cette femme et pour sa fille était un petit miracle dû à SOS Hépatites …

Les voies du seigneur sont impénétrables, mais la Guadeloupe compte trois fois plus d’hépatite B qu’en métropole, il faut donc rester mobilisés ! Alors bravo pour la semaine pastorale de la santé ! Et beaucoup d’infos distribuées concernant l’hépatite B ou C.

#dubruitcontrelhepatitec

Pascal Mélin

Partager l'article

121998

2 commentaires sur “LES HÉPATITES SUR LE PARVIS D’UNE ÉGLISE ?

  1. Bonjour la communauté.
    Je suis déclaré porteur de l’ hépatit c
    Je vous pris de me venir en aide.
    Je suis togolais et étudiant au master 1

  2. Good evening Dr
    i am dr Bienvenu Mutume, a congolese general who studied master in uganda
    i was affected by hepatititis C virus during my work in general medicine
    me an my wife have this illness but we don’t have have money or medicine for to be cured
    please help me
    Dr Bives Mutume
    tel: +243810383353

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.