LE VACCIN DE L’HEPATITE B EST PROTECTEUR AU MOINS 30 ANS !

C’est ce qu’ont démontré le Dr Bruce et son équipe dans l’abstract 187 présenté à l’AASLD.
Aux USA c’est l’État d’Alaska qui a toujours été le plus touché par l’épidémie d’hépatite B, c’est donc là que dès les années 1980, de grandes campagnes de vaccination contre le VHB ont été mises en place et suivies.
Ainsi, en 1981, 1578 personnes âgées de plus de 6 mois, réparties sur 16 villages, particulièrement exposés ont bénéficié d’un schéma à 3 injections vaccinales ; Le taux d’anticorps protecteur a été suivi par prise de sang :
A 5ans, le nombre de personnes avec un taux d’anticorps protecteur était de 81% pour être à 74% à 7 ans et devenir 66% à 15 ans puis 60% à 22 ans.
Au bout de 22 ans, une dose de booster a été administrée aux personnes ayant moins de 10 unités d’anticorps anti BS protecteurs.
Une réévaluation de 435 patients de 13 des 16 villages a été réalisée à la date anniversaire des 30 ans dans le cadre de l’enquête VAX DEMO 30. Trois groupes ont été constitués :

Groupes1 : 63 patients (soit 14%) ont reçus le booster
Groupe 2 : 129 patients (30%) avaient des anticorps suffisant à 22 ans
Groupe 3 : 243 patients (56%) n’ont pas été testé

Les résultats retrouvaient des anticorps protecteurs dans respectivement chacun des groupes. Dans les groupes 2 et 3 les patients à moins de 10 UI ont reçu une dose de booster. Au final plus de 90 des patients sont protégés efficacement contre l’hépatite B
La vaccination est efficace et durable, il faut simplement organiser et recommander le suivi vaccinal ; Encore une justification de l’utilisation des TRODs pour permettre enfin une vaccination universelle contre l’hépatite B.

Pascal Mélin

Partager l'article

15782

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.