LE RETOUR DU PORTEUR SAIN…

On n’entend parler que de ça : il y aurait des porteurs sains du coronavirus…

Nous, à SOS, c’est un combat que l’on connait de longue date, car c’est celui de l’hépatite B.

Pendant des années, des personnes se sont vues qualifiées de « porteurs sains de l’hépatite B », on a alors constaté l’effet dévastateur d’un tel qualificatif… Les patients n’ont retenu qu’un seul mot « sain » et résultat : pas de suivi, pas d’information de l’entourage et pas d’incitation à la vaccination pour les proches.

Hépatologues et malades au sein de SOS Hépatites se sont battus pour remplacer l’adjectif de « porteur sain de l’hépatite B » par « hépatite chronique inactive » ce qui a permis au patient de s’approprier son infection, de devenir un « malade sans traitement » mais d’accepter la surveillance.

Qu’il m’a fait mal d’entendre à nouveau ce terme de porteur sain pour le Covid-19… peut on enfiler l’habit de porteur sain lorsque l’on peut transmettre une maladie mortelle ? peut on être qualifié de porteur sain lorsqu’on doit être mis en isolement ?

Lutter contre un virus c’est d’abord lutter avec des mots en le qualifiant correctement alors :

« IL N’Y A PAS DE PORTEURS SAINS DU CORONA VIRUS MAIS DES MALADES DU COVID-19  INACTIFS »

C’est ce que nous avons compris après 25 ans de lutte contre l’hépatite B.

Pascal Mélin

Partager l'article

124745

2 commentaires sur “LE RETOUR DU PORTEUR SAIN…

  1. Bonjour,
    Les malades du covid-19 inactif le seront-ils toute leur vie, ou en guérissent-ils spontanément ? En d’autres termes, ces malades vont ils permettre au virus de perdurer indéfiniment ?
    Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.