LA RUMEUR DE L’EXCEPTION…

C’est une rumeur que l’on entend dans les milieux autorisés. Ce n’est un secret pour personne, les chiffres de vente des nouveaux traitements de l’hépatite C s’effondrent, et ce malgré l’accès de la prescription sous condition par les médecins généralistes.

Pendant ce temps des discussions officieuses sont menées sur le mode de prescription.

Il est envisagé d’exiger que les traitements par AAD soient rédigés sur des ordonnances d’exception. Ainsi les traitements seraient mieux encadrés et mieux tracés. Mais si cette décision est prise il s’agira de façon certaine d’une opposition franche au traitement simplifié et soyons francs, ce sera même un frein à l’accès aux soins et aux traitements prescrits par les médecins généralistes.

Les malades et les associations qui les représentent aimeraient au moins participer à ce débat et ne peuvent pas accueillir cette rumeur de façon positive.

Mais probablement que ce texte dérange, alors c’est sûr j’aurai pu vous parler de la journée mondiale des toilettes qui sont toujours aussi déficitaires à l’échelon mondial mais que dire de notre service public via les toilettes publiques ou des toilettes dans les écoles.

Les toilettes avec leur défaut d’hygiène ou l’absence de toilettes sont un espace majeur de transmission des hépatites virales en particulier l’hépatite A et E.

Entre rumeur et toilettes on ne peut se taire !

Pascal Mélin

Partager l'article

124093

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.