IL SUFFISAIT D’ATTENDRE LE ROAD TRIP…

On me dit souvent que les histoires de ce blog sont inventées, cest faux ! Elles sont toutes vraies et issues de ma pratique professionnelle ou militante.

Voici la dernière, du Road Trip de Bourgogne Franche Comté.

Une des structures dans lesquelles le Road Trip faisait étape avait affiché l’évènement pour prévenir les usagers.

Une jeune femme suivie dans le centre a invité son compagnon à venir ( il est suivi par son médecin traitant) car il se sait porteur dune hépatite C depuis 2001… Et voici ce quil nous a raconté :

« je sais depuis 2001 que jai une hépatite C, elle a été confirmée par prise de sang même si cest difficile de me piquer, je suis content de ne pas avoir contaminé ma compagne. Au début les spécialistes n’ont pas voulu me traiter car je voulais avoir des enfants et il mont dit avec la ribavirine cest pas top. Alors on a fait notre petit dernier et coup de bol c’étaient des jumeauxJe suis retourné les voir là ils mont dit que le traitement n’était pas pour moi car avec des jumeaux je risquais de déprimer. Là, j’ai jeté l’éponge !

Plusieurs années après, je décide de me reprendre en main.

Mon médecin ma envoyé voir un spécialiste à l’hôpital qui me refait un bilan complet et me dit que mon hépatite est moyenne, F2 je crois , et que les nouveaux traitements ne sont pas pour moi, mais réservés à ceux qui ont une hépatite plus grave.

Alors jattends et chaque année je vois des affiches qui disent de se soigner alors je redemande à mon médecin et il me dit non pas encore, il faut attendre ou je vais rappeler le spécialiste pour voir, mais on est en octobre 2019 et jai toujours mon hépatite C ! »

En une heure de temps il a eu son Fibroscan et sa charge virale, a rencontré un médecin et cest avec une ordonnance pour traiter son hépatite C quil est reparti, il affichait un grand sourire et une pêche d’enfer.

Quelle satisfaction pour nous, car cette histoire illustre parfaitement la magie du Road Trip et notre conviction quil ne suffit pas de décréter laccès universel et la libre prescription (sous conditions) par les médecins traitants pour que cela marche ! Il y a encore du chemin à faire jusqu’à l’élimination mais maintenant cest sûr, on a notre place.

Pascal Mélin

Partager l'article

124023

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.