HÉPATITE C : IL FAUT SEMER ENCORE ET ENCORE…

Hépatite C, il faut semer encore et encore… Mais il faut parfois des années avant de récolter, c’est l’histoire que je veux vous raconter.

Il y a quelques mois, une patiente se présente à ma consultation pour prendre en charge son hépatite C en me disant « je savais que je devais le faire mais j’avais peur et pour joindre le geste à la parole elle me tend une coupure de journal…»

Une coupure de presse datant de 20 ans où j’avais été interviewé sur l’épidémie d’hépatite C et où je prédisais qu’il y aurait une épidémie de cancer du foie en 2020 si on ne faisait rien pour dépister l’hépatite C.

Et elle ajoute « aujourd’hui on est en 2020 et j’ai peur…»

Elle avait effectivement un cirrhose virale C, aujourd’hui elle est en cours de guérison et va bénéficier d’un suivi régulier de sa cirrhose.

Il aura fallu 20 ans entre les semailles et la moisson, quelle leçon ! Aujourd’hui, il reste entre 25 000 et 50 000 personnes qui ignorent être porteuses de l’hépatite C, sans compter les personnes qui le savent mais n’ont pas encore été traitées. Nous devons reprendre le chemin du dépistage massif et généralisé mais surtout nous devons poursuivre la communication, il faut en parler encore et toujours.

Il faut semer, sans penser à la récolte…

Pascal Mélin

Partager l'article

125369

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.