QUAND UNE HÉPATITE C DÉTRUIT UNE AMITIÉ…

Cette histoire m’a été rapportée par un malade guéri, qui a récemment rejoint SOS Hépatites, pour militer à nos côtés.

Il y a quelques années, il était porteur d’une hépatite C et n’était pas encore en traitement. Mais, devant la difficulté de vivre avec cette maladie, il décide de se confier à son meilleur ami, collègue de travail également, lors d’une soirée à son domicile.

Quelque temps plus tard, le chien de son meilleur ami meurt sans cause évidente… Son meilleur ami se met alors à imaginer des choses absurdes et il téléphone au médecin traitant de l’ami, en lui expliquant que « depuis que son chien avait rencontré une personne porteuse d’hépatite C, il était tombé malade et était rapidement mort…. Docteur, dites-moi : est-ce que mon chien aurait pu attraper cette hépatite C et en mourir ? »

J’entends déjà certains de vous rire aux éclats : hépatite C ; un chien contaminé par des caresses ! C’est impossible, car l’hépatite C est un virus propre à l’homme.

Ce jour-là fut le dernier de cette amitié professionnelle.

Au-delà du côté humoristique, elle est le témoin de la stigmatisation et de la peur que les malades génèrent.

L’accès à la guérison pour tous que nous demandions depuis plusieurs années, n’est pas une finalité, mais cela doit nous amener à travailler chaque jour pour l’acceptation de tous les malades porteurs d’hépatite C.

Si nous voulons que la population puisse se dépister et se traiter, il faut absolument que chacun puisse sereinement accepter le dépistage et la possibilité d’avoir une hépatite C, sans avoir peur du regard des autres.

 

Pascal Mélin

 

Partager l'article

118315

Un commentaire sur “QUAND UNE HÉPATITE C DÉTRUIT UNE AMITIÉ…

  1. Ca me rappelle les tests répétitifs au VIH, parce que malgré mes 15 ans « tu comprends, une hépatite C, ça s’attrape pas tout seul, à force de coucher n’importe où t’as forcément autre chose avec »
    Beurk ..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.