HEPATITE C : DEPISTER TOUT LE MONDE UNE FOIS AU COURS DE SA VIE

A l’heure où l’on parle de révolution thérapeutique dans le traitement du virus de l’hépatite C, notamment avec l’arrivée de nouveaux traitements réellement efficaces, il est tout de même grand temps de dépister toutes ces ces personnes qui ignorent être contaminées.

Le dépistage de l’hépatite C ne doit pas seulement se cantonner aux personnes exposées. En effet, très souvent, un malade découvrira sa contamination de manière fortuite, dans un centre hospitalier. Alors, des spécialistes tels que Patrick Marcellin ou encore Yazdan Yazdanpanah proposent un dépistage au moins une fois dans nos vie aux alentours des 50 ans.

Pour SOS hépatites, la tranche d’âge retenue doit permettre une réduction des risques des cirrhoses et des cancers.

Ci-dessous, l’article édité par APM international qui revient sur ce concept:
APM International dépister au moins une fois dans sa vie VHC

Partager l'article

16330

3 commentaires sur “HEPATITE C : DEPISTER TOUT LE MONDE UNE FOIS AU COURS DE SA VIE

  1. Ah, enfin.Mais dès 40 ans serait beaucoup mieux .Surtout dans le pays numéro deux dans le classement mondial de la consommlation d alcool !!!! Hépatite C + alcool =cirrhose précose !!!!!

  2. Ce serait effectivement une très bonne idée, dommage qu’elle ait germé aussi tardivement. Parce que lorsque l’on sait le nombre de gens qui sont porteurs de l’hépatite C sans le savoir, on se dit que c’est un vrai problème de santé publique.

  3. Professeur Daniel Dhumeaux,
    J’ai une amie « Hépatite C » [poche de sang infectée lors d’un accouchement »].
    A ce jour, « nouveau » traitement refusé car pas tout à fait encore au stade cirrhose.
    Elle est désespérée.
    La soixantaine, très analytique, en mesure de faire un feedback très précis sur le suivi du traitement.
    Comment faire pour la rendre éligible?
    Merci à vous pour votre engagement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.