HÉPATITE B, MERCI GAYE !

Merci encore Gaye Alors que ta dépouille a pris lavion pour rentrer au village, au Mali, auprès des tiens, moi je voudrais te raconter cette histoire qui mest arrivée cette semaine.

En une semaine ce sont plus de 6 200 personnes qui ont lu ton histoire, mais voici une conséquence de ton histoire qui ma particulièrement touché.

Dans les jours qui ont suivi ton décès des suites de ton hépatite B, une infirmière est venue me trouver pour me dire à quel point elle avait été touchée par ton histoire, réalisant ainsi que lon pouvait mourir à 22 ans dune hépatite B.

Elle est mère de deux enfants de 17 et 21 ans mais aucun n’a été vacciné contre l’hépatite B. Elle a toujours eu peur du vaccin et de tout ce quon en disaitElle a longtemps hésité mais n’a finalement jamais vacciné ses enfants. Ce jour là, elle m’a demandé de bien vouloir lui faire deux ordonnances pour vacciner ses enfants

Tu vois Gaye, ça cest une victoire contre les croyances stupidesEn France comme en Afrique, nous devons défendre et promouvoir la vaccination contre l’hépatite B. Nous allons continuer de faire du bruit et dans 14 jours ce sera la Journée Mondiale de lutte contre l’Hépatite B.

On va crier Gaye, et penser à toi, je te le promets.

Tchao lami, bon retour au Mali.

Pascal Mélin

Partager l'article

125445

Un commentaire sur “HÉPATITE B, MERCI GAYE !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.