GRACE AU CORONAVIRUS, JE SUIS DEVENU GÉGÉ…

Depuis plus de quatre ans que ce blog existe j’ai souvent raconté des tranches de vie… Aujourd’hui l’arrivée bouleversante du coronavirus m’a amené à vivre des expériences émotionnellement très fortes, en voici une.

Les patients infectés par le COVID 19 sont hospitalisés dans un service d’isolement appelé service de cohorting. Je suis appelé la nuit car une vieille dame malade crie et tape contre le mur en appelant « son Gégé ». Toute l’équipe essaye de raisonner la vieille dame mais elle semble effrayée lorsque nous arrivons avec nos blouses d’isolement, nos charlottes et nos masques de protection.

Fatigué et à bout d’arguments, je l’entends pleurer derrière la porte, tu es là mon Gégé, viens me chercher, répète-t-elle.

Puis dans un moment de fatigue je lui réponds « oui, je suis là. »

Et elle s’apaise instantanément et la conversation commence.

« Oh! tu es venu comme c’est gentil !

– Oui bien sur je ne pouvais pas te laisser loin de ta maison.

– Après tout ce temps tu es venu ?

– Oui bien sur, c’était important d’être là.

– Oh mon Gégé tu sais que je n’ai jamais cessé de t’aimer ?

– Oui.

– Mon Gégé je sais que je vais mourir mais avant de mourir tu veux bien faire quelque chose pour moi ?

– Quoi ?

– Avance et baisse ton machin je voudrai voir une dernière fois ton sourire. »

Je me suis avancé et j’ai écarté mon masque et voici ce qu’elle m’a répondu avec un grand sourire : « merci mon Gégé, je suis heureuse, je vais pouvoir dormir » elle s’est retournée et s’est endormie…

Les infections virales nous font vivre des moments forts et plein d’émotion. Face au virus, nous devons rester humains…

Pascal Mélin

Partager l'article

124818

7 commentaires sur “GRACE AU CORONAVIRUS, JE SUIS DEVENU GÉGÉ…

  1. Usurpation d’identité ça peut coûter cher 🙂 Merci pour vos chroniques toujours intéressantes. Pensez-vous en faire un petit recueil ? Je pense que cela intéresserai du monde. Cordialement

  2. Respect, Doc, vous ne me connaissez pas mais moi, si….et je connais surtout votre courage, votre dévouement et la non reconnaissance que certains ont fait de vos propositions. Bravo à vous, prenez soin de vous comme vous prenez si bien soin des autres

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.