EMMANUELLE, INFIRMIERE

« Un jour, j’ai fait ce rêve »

 Quand j’ai commencé  il y a 17 ans à prendre en charge les patients porteurs d’hépatite C chronique je rêvais d’un traitement simple pour eux, je me disais un jour ils auront accès à un traitement moins long, plus supportable, ils pourront  guérir plus facilement.

 Ce jour tant espéré est arrivé mais hélas…

J’ai  en tête l’histoire de nombreux patients qui ont été traité avec de l’interféron et de la ribavirine, ces patients courageux qui ont supporté pendant 1 an voir 1 an 1/2 ce traitement… parfois leur guérison leur a laissé un goût amer, perte d’emploi, destruction de la cellule familiale, fragilité psychologique…

Pour d’autres  nous étions face à une rechute je leur disais que grâce à tous leurs efforts ils avaient obtenu une régression de leur fibrose et que cela leur permettait d’attendre l’arrivée d’autres traitements… Aujourd’hui je suis triste ce grand jour est arrivée pour Bruno, Christelle, Jean-Pierre, et malheureusement certains resteront « sur le bord de la route » priant pour que ce foie dont ils ont tant pris soin pendant toutes ces années se dégrade à nouveau… J’ai honte de devoir dire aux patients qu’ils doivent  « encore »  attendre. Il n’y a pas que le degré de fibrose à prendre en compte, toutes les manifestations extra-hépatiques sont difficiles à vivre pour eux.

L’hépatite C est l’une des seules maladies chroniques pour laquelle on peut obtenir une guérison, alors permettons aujourd’hui à tous les patients de bénéficier de ces nouvelles molécules, permettons leur de vivre, de faire des projets, de commencer une nouvelle vie sans virus.

Emmanuelle Infirmière

Partager l'article

110483

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.