DESPROGES ET L’HÉPATITE C…

Desproges disait : « On peut rire de n’importe quoi, mais pas avec n’importe qui ! » Lui-même plaisantait sur le cancer alors qu’il s’en savait atteint…

Nous, on veut rire de toutes les hépatites C qui sont maintenant découvertes en 2018, on pourrait presque dire que c’est une fête !

Un dépistage gagné, c’est la maladie qui recule !

Pourtant, ne nous trompons pas. Derrière l’hépatite C, il y a clairement deux maladies, dont les destins se séparent.

Une hépatite C minime d’abord : la fibrose est évaluée 0/1/2. Les dégâts ne sont pas majeurs et donc la maladie est virale. Le seul combat est celui d’un virus et aujourd’hui, en quelques semaines, le virus disparaît et la maladie n’existe plus. C’est de cette maladie virale que je veux rire et faire la fête sans irrespect face au passé.

Par contre, lorsqu’à l’évaluation de la fibrose, on découvre un score de fibrose 3 ou 4, c’est-à-dire pré-cirrhotique ou cirrhotique, on est alors face à une maladie du foie, et la même si l’on est capable de faire disparaître le virus, la fibrose est là, et il faut la surveiller ! On est dans une maladie chronique, qui peut donner des complications. Je ne veux pas rire de cette maladie du foie, car c’est là que les complications, le cancer et la mort peuvent survenir.

J’ai un profond respect pour ceux que l’épidémie d’hépatite C a emporté ou va emporter. Mais c’est auprès d’eux, que je puise l’envie et la force de faire du bruit pour dépister des malades nouveaux.

Alors maladie virale ou maladie hépatique suivez nous, faites du bruit.

#DUBRUITCONTRELHEPATITEC

Pascal Mélin

 

 

Partager l'article

121247

Un commentaire sur “DESPROGES ET L’HÉPATITE C…

  1. Bonjour Je viens de terminer 8 semaines de traitement avec MAVIRET.
    Pas d’effet secondaire.
    Rien a voir avec l’ancien traitement ,car j’ai l’Hépatite c depuis 28 ans..
    Avec cette ancien traitement que j’ai fait 4 jours.car c’était impossible de travailler,de conduire.
    A l’époque je venais de creer mon salon de coiffure,et je ne pouvais pas me permettre de stoper mon travail pendant 6 mois.et aussi de donner des problemes a la personne,qui c’était porter caution pour mon crédit.Et apres je n’aurais pas put avoir un crédit pour redémarer(Hépatte c et cancer)et de plus avec mon age,je pouvais dire adieu a mon métier.
    Maintenant je suis a la retraite,c’est pour cela que j’ai fait le traitement,
    Je voulais arreter de penser toujours a cette maladie.
    Aujourd’hui,je suis a la retraite,je me dit que j’ai eut raison,d’avoir garder mon salon.mon métier.mes revenus.
    Un détail,aucune possibilité,d’acheter un toit,avec ces maladies.Tant pis,cela m’as permis de travailler et de cotiser pour la retraite.
    Je suis sure que ma vie privée,aurais été différente,si je n’avais pas eut l’Hépatte c,car je ne voulais pas partager mon histoire a toute autre personne.N’ayant plus de conjoint.
    Je ne pouvais pas imager,de tout perdre,car m’étant accrocher a mon travail,cela m’as aider a suporter la mort de mon fils,
    Merci .
    Cordialement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.