DES VIRUS ET DES HOMMES

Il y a plus de familles de virus sur la planète que d’êtres humains !

C’est ce que nous apprennent les virologues et c’est ce que j’avais déjà rapporté en 2014 à voir ICI.

Pourtant il y a des virus partout et pour eux nous ne sommes qu’un support à leur multiplication.

Mais souvent ils font dysfonctionner l’organisme par lequel ils passent et peuvent en causer la mort !

On connait les virus des tomates, le virus de la mosaïque du tabac, le virus de la leucose féline (appelé aussi SIDA du chat), les animaux aussi ont leurs propres virus comme la grippe porcine ou bien encore les sangliers récemment dans le nord de la France.

Mais, il y a une particularité qu’il nous faut comprendre aujourd’hui : ce sont les recombinaisons virales…

Certains virus sont spécifiques à l’homme, d’autres à des animaux ou d’autres encore, à des plantes. Quand deux virus différents sont mis côte à côte, le plus souvent il ne se passe rien, mais parfois les parois fusionnent et alors ils échangent du matériel génétique entre eux. La plupart du temps il ne se passe rien et la nouvelle entité meurt mais parfois cela donne un nouveau virus avec des propriétés tout à fait différentes et la possibilité d’infecter de nouvelles espèces. C’est ce qui s’est passé avec le COVID-19, mais c’était déjà le cas avec la grippe aviaire.

Lorsque l’on concentre des animaux pour leur élevage ou pour leur vente (comme sur un marché) on va mettre en contact des virus en grande quantité alors que dans la nature ils ne se seraient pas rencontrés… On favorise ainsi la possibilité de recombinaison virale !

C’est donc bien vers l’homme et ses pratiques qu’il faut chercher le coupable. C’est à cause du confinement des animaux que nous voilà à notre tour confinés ! Cela pourrait être drôle si ce n’était pas aussi dramatique !

Espérons que cette fois nous en retiendrons quelque chose car la grippe aviaire, la vache folle, l’épidémie de grippe H1N1, n’avaient pas modifié nos comportements.

Aujourd’hui il est urgent de réfléchir pour faire autrement demain !

Mais les virus ce sont aussi les vaccins ! L’homme a toujours combattu les virus en cherchant des traitements (comme pour le VIH, l’hépatite C ou B) ou en cherchant des vaccins (grippes, fièvre jaune, etc). Lorsque l’on a une infection virale, on en guérit le plus souvent et bon nombre d’entre nous ont l’image que l’on guérit de notre rhume en le repassant à quelqu’un d’autre.

J’espère que cet épisode, aussi horrible soit-il ,va profondément changer la représentation que chacun a d’un virus et qu’une fois la crise passée on pourra parler autrement du dépistage de l’hépatite C pour guérir ou de l’hépatite B pour se vacciner !

D’ailleurs la Semaine Européenne de la Vaccination c’est pour bientôt ! Quelle place va t-on lui donner ?

Pascal Mélin

Partager l'article

124953

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.