COMMUNIQUÉ DE PRESSE : JOURNÉE MONDIALE DE LUTTE CONTRE LES HÉPATITES VIRALES

 

 

                                                              Communiqué de Presse

 

28 juillet 2016 –  Journée Mondiale de lutte contre les hépatites virales

De l’universel au mondial…

Le 25 mai dernier, la journée de lutte contre les hépatites virales n’était encore que nationale et non mondiale comme en ce 28 juillet. Pourtant,  la Ministre des Affaires sociales et de la Santé nous annonçait un accès universel pour tous les malades porteurs d’hépatite C en France.

Ce 28 juillet 2016,  la journée mondiale nous invite à réfléchir sur la mise en place des solidarités Nord /Sud. Si le VIH compte 37 millions de personnes infectées, l’hépatite B en compte près de 10 fois plus soit 350 millions. 170 millions de personnes sont infectées par l’hépatite C. Dans le monde, 1 personne sur 12 est infectée par une hépatite B ou C.         Ces deux hépatites virales sont responsables de 1,4 millions de morts par an et constituent la 7ème cause de mortalité au monde. Chaque année on dénombre 10 millions de nouvelles contaminations.   

Le contrôle de ces deux épidémies est maintenant possible avec un vaccin puissant, efficace et sûr contre l’hépatite B et des nouveaux traitements contre l’hépatite C permettant d’obtenir 95% de guérison par la prise d’un comprimé par jour pendant 3 mois. Dans ce contexte, la WHA (World Hépatitis Alliance dont sos hépatites est membre) propose la mise en place du programme NO-HEP qui vise à faire disparaître les hépatites virales en 2030.

Des enjeux majeurs

Le dépistage des personnes non diagnostiquées constitue un enjeu majeur car la majorité des malades infectés dans le monde ne le savent pas. En France, 50 % des personnes concernées ignorent leur statut.  De nouvelles stratégies associant le dépistage classique et l’utilisation de test rapide d’orientation au diagnostic (TROD) contre l’hépatite B et C  constituent de véritables bénéfices individuels et collectifs pour faciliter  la prise en charge précoce des malades, limiter les transmissions, proposer une vaccination contre l’hépatite B aux personnes n’ayant jamais eu de contact avec le virus.

En France, l’avis  récent de la Haute Autorité de Santé concernant l’hépatite B constitue une avancée significative,       cependant les arrêtés permettant l’utilisation des TROD VHC par les associations se font toujours attendre…

Les prix des nouveaux traitements innovants présentent également -au Nord comme au Sud- un frein majeur  : aujourd’hui pour l’accès aux traitements contre l’hépatite C, demain pour les nouveaux médicaments d’immunothérapie contre le cancer du foie , après demain pour les traitements curatifs tant attendus contre l’hépatite B.

 

NO-HEP c’est possible mais les  leaders internationaux doivent aussi réinventer une nouvelle organisation de la prise en charge permettant de proposer des traitements contre les hépatites B et C à toutes et tous.

NO-HEP c’est possible par la complémentarité entre une offre de dépistage variée, des traitements et une vaccination universels. Le contrôle des maladies infectieuses reposent sur ce trio gagnant ; les  recherches concernant le vaccin contre l’hépatite C ne doivent pas être négligées.

3 Propositions de SOS Hépatites

SOS Hépatites propose dès à présent  les 3 actions suivantes :

  1. La mondialisation du dépistage des produits sanguins pour éviter  toute contamination transfusionnelle
  2. La vaccination universelle contre l’hépatite B de tous les nouveaux nés dès la naissance et le dépistage de toutes les femmes enceintes au 3ème mois de la grossesse.
  3. L’accès universel à des seringues propres à usage unique.

Les seringues à multi usage et sans stérilisation efficace provoquent  2 millions de contaminations par le virus de    l’hépatite C chaque année. Ce sont majoritairement des soignants et non des toxicomanes qui sont responsables de ces nouvelles contaminations au niveau mondial.

Contacts Presse

Pascal Mélin, Président de SOS Hépatites Fédération                07 85 62 91 69

Frédéric Chaffraix, Vice-Président de SOS Hépatites Fédération      06 62 80 53 74

 

« UN TRAITEMENT POUR TOUS, UNE GUERISON POUR CHACUN ET UNE PROTECTION UNIVERSELLE »

Découvrez la brochure « Les hépatites B et C… et nous, tout le monde peut être concerné » en

HEP B ET C_ProméthéeAlbanais, Allemand,

AnglaisArabe,

Arménien, Chinois,

Espagnol, Français,

Géorgien, Italien,

Macédonien, Mongol,

Farsi, Polonais,

Portugais, Roumain,

Russe, Serbo-croate,

Thaïlandais et Turc.

Cette brochure est le fruit d’un travail collectif, mené par des groupes ‘publics’ et ‘professionnels’ sous la coordination de Prométhée, Réseau des Hépatites en Isère.

 

Partager l'article

110878

2 commentaires sur “COMMUNIQUÉ DE PRESSE : JOURNÉE MONDIALE DE LUTTE CONTRE LES HÉPATITES VIRALES

  1. Bouffonnerie.Je suis prêt a parier trés cher qu on sera trés loin d avoir éradiqué les hépatites en 2030.Pour cela il faudrai déjà dépister tous ces transfusés d avant 1990 pour l hépatite C.Ces salaud de transfusés risque de porter contre les responsables mais pas coupables qui les on laissés mourir a petit feu en tout connaissance de causes.D abord il faudrait déjà supprimer l interdiction au médias d en parler.On l a encore constaté ce jour 28 juillet journée mondiale de lutte contre les hépatites!!:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.