LA BOUCLE TEMPORELLE DE SOS HÉPATITES…

Je voudrais vous conter une émotion, une émotion vécue il y a peu de temps.

Voici comment j’ai vécu une boucle temporelle :

En 1996, SOS Hépatites voit le jour à Saint-Dizier en Haute-Marne. Puis, la fédération nationale se crée et notre association à Saint-Dizier devient SOS Hépatites Champagne-Ardenne.

Pendant ce temps, la ville s’organise dans la lutte contre les addictions et crée le réseau ville-hôpital Point-Bleu.

Lorsque SOS Hépatites s’est développée, nous avons recherché un local et c’est naturellement le réseau point bleu, qui a accueilli l’équipe naissante de notre association.

Les premiers bureaux de SOS Hépatites se situaient donc rue du docteur Mougeot, dans les locaux du point Bleu… au fond à gauche, près de la sortie et de l’espace détente…

Le temps est passé, le point bleu est devenu le CSAPA 52, puis la fédération nationale de SOS Hépatites a tout naturellement migré à Paris, pendant que SOS hépatites Champagne-Ardenne se délocalisait à Charleville-Mézières pour y fonder un CAARUD et des appartements de coordination thérapeutique (ACT).

Le CSAPA 52 devait déménager quelques années plus tard et le local rue du docteur Mougeot devint une antenne du CAARUD de la Haute-Marne, sous la responsabilité de l’association « l’escale » de Chaumont.

Nous sommes en 2018, une vingtaine d’années est passée et SOS hépatites Champagne-Ardenne vient de se voir confier, la mission de l’implantation d’ACT sur Saint-Dizier.

Une nouvelle équipe est mise en place et tout naturellement, nous cherchons un local à moindre coût pour nous installer.

C’est alors que le CAARUD 52, nous propose de les rejoindre dans leur locaux rue du Docteur Mougeot. Nous sommes allés les rencontrer et le bureau qu’ils nous ont proposé est au fond à gauche… près de la sortie…

J’ai poussé la porte et les larmes me sont montées aux yeux… 20 ans et la boucle est bouclée, je pense à vous Céline, Nathalie et Ingrid, les premières secrétaires et aussi Éric notre premier directeur.

Je pense à vous qui avez travaillé dans ces lieux…

Je venais de vivre une boucle temporelle…

 

Pascal Mélin

 

 

Partager l'article

117444

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.