ANONYME

(extrait d’un blog)

 Je suis suivi en France avec des traitements génériques Indiens

Oui, moi. Je suis allée en Inde en décembre dernier.

Exactement ton cas, moi non plus je ne voulais pas attendre pour être prise en charge (j’avais le fibrose A1-F0).

Je viens de terminer le traitement avec Ledifos (générique de Harvoni), 12 semaines. Moi j’ai un génotype 1b.

Il me reste maintenant 3 mois d’attente pour confirmer que le virus ne revient pas. Mais apriori c’est à 97% efficace. Je suis suivie par le CHU de XXXXXX, j’étais leur premier cas traité avec les génériques. D’abord quand j’ ai dit que je prends les médicaments indiens ils ont cru que je suis une bête qui se traite avec les herbes, qqc comme ça. Et paf, plus de charge virale à partir de semaine 4. Là mon hépato xx est devenu plus convaincu

 

Tu as raison, c’est très important de connaitre son génotype. Tu dois l’avoir quelque part dans tes analyses, sinon, demande une ordonnance à ton médecin, même à ton généraliste, pour génotype et la charge virale (ARN de VHC), et fais une prise de sang. Tu peux le faire en Inde aussi, mais ça prend de temps, alors le voyage plus long = ça coute plus cher.

Avec ces analyses faites en France l’hépato indien peut te faire un examen complet, et les petites choses qui manquent il te fera les faire directement en Inde.

Bon courage! N’hésite pas si t’as des questions.

Partager l'article

110475

Un commentaire sur “ANONYME

  1. Moi aussi je me suis fait rapporter des médicaments indiens. Mon suivi était un peu sauvage, des prises de sang « habituelles » quoi qu’un peu plus rapprochées que d’habitude, prescrites par mon généraliste. Et au bout de 2 semaines, mon VHC de génotype 2c était indétectable. Trois mois après l’arrêt du traitement, il l’est toujours. A 18 ans, je ne regrette pas ce choix, légal ou non.

Répondre à Chloé Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.