RFILe 30 et 31 janvier, Paris accueille la dixième édition du congrès PHC.

Pendant neuf années, PHC signifiait Paris Hépatites Conférence et le glissement sémantique cette année, nous amène à Paris Hépatologie Conférence.

Il semble bien que grâce à la locomotive que représente la révolution des traitements de l’hépatite C, on puisse aujourd’hui faire entendre le foie et toutes les autres maladies hépatiques.

Les stéatoses, l’obésité et le cancer du foie sont autant de nouveaux sujets sur lesquels le PHC se penche.

À l’occasion du PHC, Radio France Internationale, sous la voix de Claire Hédon et de son émission « priorité santé » à consacrer son sujet du lundi 30 janvier, aux hépatites virale B et C en Afrique : ECOUTEZ.
Cette émission de Claire Hédon est écoutée par 4 à 5 millions de personnes.

Comment les progrès présentés au PHC peuvent-ils bénéficier à l’ensemble des malades africains qui sont très exposés à ces virus ?

Nous étions sur le plateau radio et vous pourrez entendre que les malades posent des questions très intéressantes comme :

  • Peut-on embrasser quelqu’un qui a une hépatite B ?
  • Pourquoi les traitements de l’hépatite C sont si chers ?
  • Quand pourrons-nous y avoir accès ?
  • Quand peut-on arrêter les traitements en cas d’hépatites B chronique ?

Transférer les connaissances via la radio, partager le point de vue des malades, rechercher les similitudes et les différences et surtout prendre conscience que tout ne peut être résolu uniquement avec des moyens financiers.

Voilà les réflexions que ces échanges nous inspirent.

Malades et médecins doivent inventer aujourd’hui l’hépatologie de demain.

Pascal Mélin