Une nouvelle étape vers l’accès universel est franchie ce jour suite à la publication ce vendredi 27 janvier des nouvelles conditions de prise en charge des traitements contre l’hépatite C des traitements du laboratoire Abbbvie. Pourtant l’accès universel aux traitements contre l’hépatite C n’est toujours pas au rendez-vous.

En attendant un accès universel, ferme et sans condition, nous vous proposons un point récapitulatif des conditions d’accès aux nouveaux traitements contre l’hépatite C.

La situation est absurde, il coexiste actuellement deux voies différentes d’indications et de prescriptions, situation provoquée par l’incapacité du gouvernement  et des laboratoires à re-négocier le prix de certains traitements.

On essaie de faire simple…

Bonnes nouvelles :

Le nouveau traitement du laboratoire de MSD, le Zepatier ® est accessible à tous les malades, quel que soit le stade de fibrose.  Cependant ce traitement n’est recommandé que pour les patients de génotype 1 et 4.

Le traitement du laboratoire ABBVIE, VIEKIRAX®/ EXVIERA® est également accessible aux personnes  quel que soit leur stade de fibrose. Cependant ce traitement n’est également recommandé que pour les patients de génotype 1 et 4.

Mauvaise nouvelle : Les traitements du laboratoire Gilead Harvoni® (pour génotypes 1, 3, 4, 5,6) et Sovaldi®  (pour génotypes 1, 2,3, 4, 5,6) sont encore rationnés.

 Ces derniers traitements sont proposés à tous les adultes présentant un   stade de fibrose hépatique F2, F3, ou F4 et  à tous les adultes, quel que soit le  de fibrose selon les conditions suivantes :

  1.        Infectés par un virus de génotype 3
  2. Présentant des manifestations extra-hépatiques du virus de l’hépatite
  3. En attente de transplantation d’organe ou ayant fait l’objet d’une transplantation d’organe (tous les organes sont concernés)
  4. Co-infectés par le virus du VIH
  5. Co-infectés par un autre virus hépatique (dont l’hépatite B)
  6. En hémodialyse
  7. Atteints de lymphome B associé au VHC
  8. Aux femmes en désir de grossesse (attention les traitements sont proscrits pour femmes enceintes)
  9. Aux usagers de drogues avec échange de matériel
  10. Aux personnes détenues
  11. Ou à toute personne présentant un risque de transmission

Les autres traitements disponibles Daklinza®  du laboratoire BMS et Olysio ® de Janssen sont majoritairement associé au Sofosbuvir ®.

On complique encore les choses en vous parlant des modalités de prescriptions (qui a le droit de prescrire).

Depuis deux ans les prescriptions sont subordonnées à la tenue de réunions de concertations pluridisciplinaires (RCP)

Pour le nouveau traitement du laboratoire de MSD, le Zepatier ®   et VIEKIRAX®/ EXVIERA® du laboratoire ABBVIE, on revient à une situation « normale »:  les hépato-gastroentérologues peuvent de nouveau prescrire librement sauf –dans un souci de sécurité- pour des cas complexes : échec d’un premier traitement par antiviraux d’action directe, insuffisants rénaux ,  hémodialysés chroniques ou transplantés rénaux, cirrhose grave   ou   antécédents de cirrhose grave, en pré ou post-transplantation hépatique  carcinome hépatocellulaire ou un antécédent de carcinome hépatocellulaire; risque    co-infectés par le VIH, le VHB ou un autre virus à tropisme hépatique;  risque d’interactions médicamenteuses.

Les autres traitements restent subordonnés à la tenue de ces RCP qui sont tenus dans une cinquantaine de lieux dûment habilités …

Qui aurait pu croire que le droit d’accès à la santé pouvait être aussi compliqué. Appelez notre numéro vert si vous besoin 0800 004 372