CHAUD ET FOIE…

vitamine-d-et-foieSouvenez-vous, vous aussi votre grand-mère vous a dit : « va te mettre au soleil, tu feras de la vitamine D ».
Soleil, vitamine D et cirrhose : qu’avons-nous compris ?

Il faut d’abord comprendre que le taux de calcium, doit rester stable dans l’organisme. La majeure partie de notre stock et de notre réserve se situe dans nos os.

Pour maintenir notre taux de calcium deux systèmes s’opposent :
• la vitamine D qui aide à capter le calcium dans notre intestin et à le faire rentrer dans nos os en participant à la calcification de notre squelette
• et la PTH (parat-hormone produite par les parathyroïdes) qui permet de relarguer le calcium de l’os vers le sang.

La PTH est une hormone qui se met en route quand le taux de calcium baisse.
La vitamine D comme son nom l’indique est une vitamine c’est-à-dire qu’elle ne peut être synthétisée par notre organisme.
Il y a plusieurs façons de produire de la vitamine D efficace et ce d’autant que 75 % de la population est carencée.
La première est bien en rapport avec le soleil. Certains types de cholestérol lorsqu’ils sont sous la peau, vont se transformer en vitamine D grâce aux Ultra-Violet. Mais cette voie est accessoire.

La vitamine D qui est apportée par l’alimentation, c’est la deuxième voie. Mais la vitamine D d’origine animale n’est pas fonctionnelle dans un organisme humain. Pour être efficace, la vitamine D doit subir 2 transformations, deux hydroxylations pour devenir la 1-25 di –hydroxy-vitamine D. Pour ces deux hydroxylations l’une doit être réalisée par le foie et l’autre par le rein.

Si vous suivez mon raisonnement, vous comprendrez aisément qu’en cas d’insuffisance hépatique ou rénale la vitamine D efficace n’est pas en dose suffisante, ce qui oblige l’organisme à puiser dans les réserves osseuses pour maintenir la calcémie normale et cela peut entrainer la fragilisation de l’os.

Venons-en au cas des patients cirrhotiques, ils sont déficitaires en vitamine D, l’organisme secrète de la PTH pour maintenir la calcémie mais pendant ce temps, les os se décalcifient. Le patient atteint de cirrhose est plus à risque de fractures et si celles-ci surviennent, on assiste souvent à des retards de consolidation par manque de vitamine D. C’est pourquoi, on propose au patient cirrhotique de prendre en complément de son traitement une vitamine D directement efficace…

D’ailleurs vous souvenez-vous de votre grand-mère et de ses cures d’huile de foie de morue ?

En effet, la vitamine D se stocke dans le foie. C’est pourquoi pour combler nos déficits, on propose de l’huile de foie de morue riche en vitamine D (mais celle-ci devra encore être transformée).
Aujourd’hui, nous disposons de vitamine D directement efficace pour laquelle on peut se contenter d’une ampoule par mois.

Alors ami du club des F4 et donc en stade de cirrhose, ne vous décalcifiez pas. Préservez votre capital osseux en prenant régulièrement de la vitamine D efficace.

One thought on “CHAUD ET FOIE…

  1. Je vais être hors sujet mais je voulais relayer l’info.
    On parle de cholangite sclérosante primitive, une maladie auto-immune qui atteint le foie et les voies biliaires, dans le dernier épisode de « Nina », en replay sur pluzz:
    http://pluzz.francetv.fr/videos/nina.html
    L’épisode, comme les autres, est toujours une enquête médicale à rebondissement palpitante.
    La voir avec un médecin à ses côtés qui cherche à anticiper les diagnostiques, c’est mieux qu’une partie de cluedo!
    Enjoy!

Comments are closed.