L’EFFET CACHÉ DU VIRUS ZIKA…

ZIKA ET J.OLe virus Zika est un flavivirus ça vous rappelle quelque-chose ? Eh bien, il est de la même famille que notre ami le virus de l’hépatite C.
Le virus Zika est habituellement retrouvé en Afrique ou en Asie, mais il vient de faire son apparition en Amérique. De là, il se propage via les moustiques Aèdes. Actuellement, il semble sévir dans certains quartiers de Miami.

On se demande également si l’organisation prochaine à Rio des Jeux Olympiques n’amènerait pas le gouvernement brésilien à ne pas communiquer sur l’épidémie de virus zika qui sévit au Brésil…
L’infection par le virus Zika donne des symptômes 8 à 12 jours après la contamination par piqûre comme en cas de Dengue ou de Chikungunya. L’infection est le plus souvent asymptomatique, parfois elle engendre maux de tête, douleurs abdominales, crampes et douleurs musculaires. Mais le plus grave, c’est qu’on a découvert que s’ il touche une femme enceinte le virus peut être responsable de microcéphalie et de retard de développement intellectuel.

Le Brésil est donc une destination non recommandée aux femmes enceintes. Actuellement au Brésil, les femmes enceintes ont tellement peur du virus Zika qu’elles demandent à se faire avorter. Lorsque l’avortement leur est refusé, elles ont recourt à des avortements illégaux.
Suite à l’épidémie de virus Zika, le Brésil connaît une flambée d’avortements légaux et illégaux réalisés dans de mauvaises conditions d’hygiène, qui génèrent des décès et des infections.

Le Brésil accueille les Jeux Olympiques, mais il semble que pour les femmes enceintes on recule de 150 ans …

Pascal Mélin