28 JUILLET MERCI À TOUS….

TRODDY MERCI
Troddy la marmotte, qui est la mascotte de SOS Hépatites, se joint à moi pour vous dire un grand merci. Merci pour votre engagement en cette difficile journée de vacances 2016. Le programme NO-HEP est maintenant lancé et le pari est pris d’éradiquer l’hépatite C grâce à un traitement efficace et l’hépatite B grâce à un vaccin et cela pour 2030…

Mais pour arriver à cet objectif nous attendrons en France la publication de la deuxième vague de l’accès universel au traitement de l’hépatite C qui nous a été promis pour septembre.

Avec Troddy nous veillons au grain et nous n’hibernerons pas sans décision politique. Mais la France, même si elle est relativement avancée dans la lutte contre les hépatites virales doit reprendre les revendications internationales. C’est ce que nous faisons en reprenant trois revendications fortes :

1/ la nécessité d’obtenir une sécurité transfusionnelle contre l’hépatite B et C mais aussi le VIH. Cela peut nous sembler ridicule en France pourtant, il persiste des pays qui pratiquent la transfusion mais qui n’ont pas les moyens de tester toutes les poches de sang pour les sécuriser, ce qui génère donc de nouvelles contaminations.

2/ La vaccination contre l’hépatite B à la naissance pour tous les nourrissons et dans tous les pays. Attendre 6 mois pour débuter la vaccination est un frein dans de nombreux pays.

3/ L’accès mondial à des seringues à usage unique et pas uniquement pour les usagers de drogue. Chaque année ce sont 2 millions de personnes qui se contaminent par la réutilisation de seringues. Il existe encore des pays ou dans les hôpitaux on peut trouver le métier de « ré-aiguiseur d’aiguilles » ce qui prouve bien la réutilisation du matériel. Usagers de drogue et soignants même combat universel : une seringue, une injection, un patient.

Si on applique le plan NO-HEP ce sont 7,1 millions de vie que l’on pourra sauver.

Alors on commence ?

Pascal Mélin