ET SI LES HEPATITES VIRALES ETAIENT DES MALADIES À DECLARATION OBLIGATOIRE ?

JUSTICELa question vous semble absurde? Mais il faut réfléchir sur le sujet…

Rendre à déclaration obligatoire une maladie n’est pas chose facile, par le passé on se souvient des levées de boucliers de la part des usagers lorsque cela a été évoqué pour le VIH. Mais pour les hépatites virales si c’était les usagers qui le demandaient ? Une maladie peut être proposée à déclaration obligatoire lorsqu’elle est rare ou qu’elle présente des risques: http://www.invs.sante.fr/Espace-professionnels/Maladies-a-declaration-obligatoire/Liste-des-maladies-a-declaration-obligatoire

Dans ces 33 maladies on y trouve des maladies comme les infections ZIKA, le saturnisme de l’enfant, le mésothéliome, mais aussi bon nombre de maladies infectieuses telles que le choléra, le tétanos, l’hépatite A en phase aigüe, l’hépatite B aigüe symptomatique et le VIH etc. La déclaration obligatoire a :

• soit un intérêt de surveillance épidémiologique

• soit nécessite des interventions pour contrôler la diffusion.

La déclaration obligatoire du VIH permet d’obtenir des chiffres annuels de l’épidémie et une adaptation en temps réel. Pour l’hépatite C on se réfère aux dernières grandes enquêtes de 2004, cela fait 12 ans que l’on demande une mise à jour. Pour l’hépatite B, on ne déclare que les hépatites B aiguës symptomatiques (c’est-à-dire 10% des hépatites aiguës). Alors oui, aujourd’hui les malades eux-mêmes pourraient demander l’inscription à la liste des maladies à déclaration obligatoire de l’hépatite B et de l’hépatite C quel qu’en soit le stade !!! On déclare partout que l’arsenal thérapeutique permet d’envisager une éradication des hépatites virales, alors osons nous doter d’une surveillance épidémiologique correcte en demandant l’inscription sur cette liste.

Mais quand j’y pense madame la ministre, vous pourriez nous donner encore un coup de main en déclarant les hépatites virales grande cause nationale en 2017, ou pourquoi pas une pièce de deux euro frappée à l’effigie de la journée mondiale de lutte contre les hépatites virales le 28 juillet, comme cela a été fait il y a quelque temps pour le Sidaction…

Et vous, vous en pensez quoi ?

Pascal Mélin

5 thoughts on “ET SI LES HEPATITES VIRALES ETAIENT DES MALADIES À DECLARATION OBLIGATOIRE ?

  1. Morte de rire, et puis quoi encore ? On se fait déjà suffisamment discriminer quand on le dit à nos proches, faudrait accepter de se faire taper dessus par tout le monde, alors qu’on peut contaminer personne dans la vie de tous les jours ? Et puis quoi encore, nous donner un flingue chargé, une corde et un tabouret ?

  2. moi j’évoque la surveillance d’une épidémie pour prendre les bonnes décisions politiques . Alors dommage qu’on ne dise rien pour la déclaration obligatoire de l’hépatite B aiguë qui est tout aussi absurde si je suis ton raisonnement . mais alors comment faire pour ne pas avoir comme dernière enquête les chiffres de 2004?
    pascal

  3. Chacun est libre d’en parler ou non et recenser ne veut pas dire publier une liste de noms, du moins je l’espère ! L’interêt serait de prendre la mesure du problème au niveau national, peut être que si cela avait été fait, anonymement et parallèlement à un dépistage important , le niveau d’urgence mis à jour aurait obligé à traiter plus tôt et plus largement.
    Maintenant si l’on parle de la discrimination, bien sûr elle existe mais les sujets tabous et qui le restent ne font pas avancer le schmilblic…..la dissimulation engendre la méfiance et pourquoi cacher ce dont on n’est pas responsable au lieu d’expliquer ? Dans un premier temps j’ai mis des mois à en parler à d’autres qu’à mon compagnon, et même à mes enfants pour ne pas les inquiéter. Maintenant je dis les choses avec simplicité à mes amis, à mon dentiste , etc etc ….parfois il faut rassurer par rapport à la contagion en cas de petite plaie je me débrouille moi même et si j’ai un jour un accident c’est la première chose que je dirai si je perds du sang. Même pas honte !

  4. Ce qui est fou c’est que, d’après ce que je comprends, personne ne dispose du nombre exact de personnes dépistées via, je sais pas, un comptage de la sécu ? C’est quoi ce délire ?
    J’espère que c’est pas pareil en Suisse, j’vais tous les retourner à la rentrée. ‘-‘

Comments are closed.