SIMPSON EURO 2016_DéfenseurDDVoilà la question qui bientôt va déranger !!!

Votre fils répétera en insistant : « dis papa, c’est quoi un défenseur hein ? ».

Et votre femme élèvera la voix pour dire : « tu pourrais relever la tête de la télé et répondre au petit ? J’avais pourtant promis de ne pas me fâcher pendant la coupe d’Europe de foot, mais je sens que je vais avoir du mal ! ».

Vous quitterez alors votre bière et votre écran plat (achetés en promos récemment), à l’occasion d’une touche, sans intérêt en milieu de terrain, vous regarderez votre chérubin de fils pour lui dire : « le défenseur, c’est l’un des joueurs qui est juste devant le goal. Il est là en rempart et doit intercepter les avants et éviter de les laisser marquer. Il a aussi pour mission après une attaque de relancer le jeu. Il doit être physique, avoir une bonne vision stratégique du jeu, savoir courir à reculons et savoir tricher un peu pour les hors-jeux. Je t’expliquerai quand tu seras plus grand. Mais je suis fier de toi, tu as remarqué que notre défense était un point faible. Tu seras un grand sportif comme ton père ! ». Et vous ajouterez : « dis chérie, elles sont ou les autres bières ? »

Voilà, vous avez rempli votre mission de bon père de famille. Pour assurer, vous prenez votre fils sur vos genoux comme pour lui apprendre à prier dans ce moment tendu car le ballon est à nouveau dans la surface de réparation. Vous vous penchez vers la télévision comme pour mieux voir et vous vous accrochez à votre bière… Quand votre petit s’exclamera : « mais papa je ne parle pas du foot, je veux savoir qui est et à quoi sert le défenseur des droits ? ».

Ne soyez pas surpris il n y a qu’une réponse possible en attendant la mi-temps : « va voir sur le site de SOS hépatites ! Il me semble qu’ils en ont parlé… »

Et oui mon bonhomme, nous aussi on parle du défenseur des droits.

Le poste et la fonction de défenseur des droits n’ont pas été créés par Didier Deschamps mais par décision constitutionnelle le 23 juillet 2008. C’est d’abord Dominique Baudis qui a occupé ce poste puis depuis 2014 c’est Jacques Toubon. Le défenseur des droits n’est pas la pour rendre un jugement mais chacun peut l’interpeller individuellement et gratuitement s’il estime que ses droits ne sont pas appliqués. Il cherchera alors où, quand et comment la question posée peut trouver une réponse et il sera bien sûr vigilant sur le temps de réponse. Il a un rapport hiérarchique avec toutes les structures administratives d’un point de vue administratif mais pas en termes de décision.

Ça me donne une idée, et si tous les malades porteurs d’une hépatite C qui n’ont pas accès aux soins faisaient appel au défenseur des droits ? On va regarder et on vous dit. Bon euro…

Pascal Mélin