Californication est une série culte qui raconte la vie d’un romancier New-Yorkais qui se réfugie dans le consommation immodérée d’alcool, de drogues et de filles pour retrouver l’inspiration perdue.

Dans la saison 6, son fidèle ami, Charly simule être homosexuel pour se rapprocher d’un acteur gay célèbre et devenir son agent.

Ce dernier lui propose alors de se faire réaliser une fellation, et pour tenter de s’y soustraire Charly lui dit : « j’ai une hépatite C » ! l’ acteur, en lui proposant de manière très suggestive de passer à l’action, lui répond : « C’est pas grave, moi aussi j’ai une hépatite C » !!!

Alors là, je dis STOP ! L’hépatite C ne se transmet pas par fellation car ce n’est pas une maladie sexuellement transmissible . C’est le sang et non les secrétions génitales qui sont contaminantes.

Dans les rares cas ou l’hépatite C a été contractée au cour d’une fellation il existait des plaies de la gorge et du pharynx et le plus souvent dues à un chancre syphilitique. Mais en aucun cas, l’hépatite C ne peut être un frein au plaisir oral.

Il est tout aussi absurde de croire qu’en étant déjà porteur d’une hépatite C, cela empêche une nouvelle contamination ! Avoir une hépatite C ne vaccine pas, on peut se recontaminer ou se surcontaminer.

On a déjà entendu des erreurs sur les modes de contamination dans docteur House, dans Ma sorcière bien aimée, dans Shift et maintenant c’est Californication.

Alors s’il vous plait, messieurs les scénaristes n’utilisez plus le prétexte de l’hépatite C pour éconduire une proposition de fellation. La première lutte contre les maladies sexuellement transmissibles c’est l’information ! Alors quand vous ne savez pas, appelez Véro à SOS Hépatites, elle vous expliquera… On avait quand même pas tous ces problèmes de mon temps avec Casimir et l’homme de fer…

Pascal Mélin