En juin 2015, l’AFEF rédigeait pour la première fois ses recommandations pour l’utilisation des antiviraux à action directe. Suite à leurs consignes de traitement et avec l’appui du rapport d’expert, coordonné par le Pr Dhumeaux, nous avions alors souhaité et déclaré :  « l’ Hepatite C : un traitement pour tous , une guérison pour chacun et une protection universelle » encourageant ainsi les experts à une attitude moins frileuse.

Malheureusement les contraintes économico-sanitaires n’ont permis d’accorder ces traitements qu’aux patients atteints des formes les plus sévères.

Aujourd’hui, en février 2016, les experts de l’AFEF revoient leur copie et nous ont exaucés en recommandant le traitement pour tous. De plus, ils ont élargi leurs préconisations au traitement des hépatites aigües et de toute personne à risque de transmission.

Ces recommandations courageuses préconisent aussi dans certaines conditions les traitements courts de 8 semaines, ce qui valide parfaitement ce que j’exprimais il y a quelques semaines sur ce blog :

« TROIS TRAITEMENTS POUR LE PRIX DE DEUX »

Car dorénavant, avec deux traitements de 12 semaines on peux soigner trois personnes pendant 8 semaines. Une façon comme une autre de voir les soldes…

Maintenant malades et médecins sont d’accord sur l’accès aux soins. Il reste à convaincre les politiques…

Pascal Mélin

http://www.soshepatites.org/2016/01/08/debut-des-soldes-i-have-a-dream/