Le nombre de cancers du foie explose actuellement en France.

De nouvelles stratégies thérapeutiques voient le jour. Mais malheureusement, dans plus de 50% des cas, le diagnostic est posé trop tard ne permettant pas une réelle prise en charge thérapeutique mais seulement un accompagnement palliatif.

Le Nexavar est indiqué dans ces cas pour ralentir la progression de la tumeur.

Pour grossir, une tumeur doit augmenter ses apports sanguins par les vaisseaux qui la nourrissent.

Le rôle des médicaments de la famille des anti-angiogéniques comme le Nexavar est de bloquer la multiplication des vaisseaux.

Par son action, il ralentit alors la progression de la tumeur.

Mais il n’est pas dénué d’effets secondaires, dont le principal répertorié est le syndrome main pied amenant des rougeurs et des douleurs au niveau des pieds et des mains.

Ces derniers sont si invalidants que des malades arrêtent leur traitement.

Le progrès c’est de découvrir des médicaments aussi efficaces mais mieux supportés, c’est en cours…

A SOS Hépatites nous encourageons la diffusion des trucs et astuces qui permettent d’améliorer le quotidien des malades, c’est souvent une aide précieuse pour ces personnes qui souffrent.

Ainsi je voudrais rendre hommage à la société MCCB établie à Romilly sur Seine, qui après avoir travaillé sur les escarres et les problèmes articulaires a fait des recherches pendant 5 ans pour déposer son nouveau concept « podosolution ».

texte_alt_jlebdc01111_gr2

Le concept podosolution allie des chaussettes ou des mitaines avec une plaque de polymère qui jouera un rôle de coussin de protection en assurant la diffusion lente d’huile contenue dans le polymère. Cette nouvelle approche en fait un outil thérapeutique supplémentaire pour la prise en charge et l’accompagnement des personnes souffrant de cancer du foie.

Un bon coup de main pour lutter contre le syndrome main pied !

Pascal Mélin

Pour en savoir plus : www.podosolution.com