Est-ce un nouveau contrôle technique ou une application pour votre téléphone afin de connaitre le prix de votre voiture à l’argus ?  NON !

Il s’agit tout simplement de projet de vente libre dans les pharmacies de tests à faire soi-même pour savoir si vous avez été en contact avec le VIH. On connaissait déjà les TROD VIH (Test Rapide d’Orientation Diagnostique) permettant de savoir  si vous avez dans votre sang des anticorps contre le virus du SIDA et donc, si vous étés porteurs de cette infection. Mais il ne s’agit que d’un test d’orientation et des tests de confirmation doivent être alors réalisés pour confirmer la maladie. On nous annonce prochainement la commercialisation d’un test en pharmacie au même titre que les tests de grossesse. Demain, se seront probablement les tests du VHC ou du VHB qui seront mis à disposition.

Mais l’auto test n’est-il pas une forme d’exclusion, vous êtes seul et la maladie fait irruption dans votre vie et à qui en parler ?

AUTOTEST OK 3La recherche d’une maladie et son annonce devrait toujours être l’occasion d’une rencontre avec une tierce  personne, pouvant vous parlez et vous expliquez votre maladie. Il ne faut pas confondre l’accès à l’information et l’accès aux connaissances ce qui sous-entend d’avoir la possibilité d’échange et de partage sur les peurs, les représentations et l’avenir. Nous devenons de plus en plus individualistes, nous ne voulons plus passer par les médecins pour faire des tests, alors, nous avons conçu les CDAG (Centre de Dépistage Anonyme et Gratuit) pour faire les tests sans justifier de son identité ni de sa couverture sociale. Oui mais voilà, dans les CDAG on rencontre une équipe médicale qui va refaire le point avec vous sur vos comportements et vos prises de risque, vos expositions. Il semble que cela soit encore trop intrusif et que l’on souhaite pouvoir réaliser un AUTO TEST.

Mais où est l’humain alors ?

Où est la rencontre ?

L’accès au dépistage et alors source d’accès à l’isolement, nous ne pouvons pas accepter cela en l’état. Pour le VIH l’auto test répond positivement ou négativement comme un test de grossesse, avec la limite du temps pour se positiver. Mais dans le VHC ce système ne sera plus binaire vous pourrez être négatif ou positif. Mais en cas de positivité 30 % des personnes auront pu guérir seule et cette différence se fera par de tests de confirmations.

Nous devons travailler pour  permettre aux personnes de se rencontrer et se parler. L’auto test ne peut être qu’un test dépistage pour la conscience et aucunement un outil de santé publique, c’est l’humain qui permettra de contrôler une épidémie, pas les outils ni les traitements qui seuls resteront inefficaces.

Vous ne me croyez pas ? Regardez ce que nous avons fait avec l’hépatite B !

Pascal mélin