François SOIT FRANC…

 

blog 30 12Le père noël est bien passé mais il a oublié, ou pris 25 millions d’euro, dans la lutte mondiale contre le SIDA. Alors que depuis le début de l’épidémie du SIDA 80 millions de personnes ont déjà été contaminées et que la moitié en 2014 est décédée de leur infection.

En 2006, le Président Jacques Chirac participait avec le Brésil, le Chili, la Norvège et le Royaume- Unis à  la création de UNITAID en trouvant des financements innovants  pour lutter contre le VIH/SIDA, le paludisme et la tuberculose selon les recommandations de l’ONU et du fond mondial.

Ma première colère est de constater que même si nous avons pu  faire reconnaitre les hépatites virales  comme la quatrième priorité internationale à ce jour elle reste absente de toutes les citations ce qui en soit est déjà un scandale.

Monsieur Douste- Blazy a été Ministre de la Santé, Ministre de la Culture et Ministre des Affaires Etrangères mais il est actuellement Président de UNITAID et Secrétaire général adjoint de l’ONU .C’est à ce titre qu’il dénonce ce jour le vol financier de la France. Depuis la création de UNITAID ce sont plus de 2 milliards de dollars qui ont été collectés. En 2014 ce sont plus de 12 pays qui participent à ce laboratoire financier expérimental dont Madagascar  ou le Congo à la hauteur de leurs moyens. En 2015 ce sera au tour du Japon et de la Tunisie de rejoindre ce laboratoire de solidarité financière qui permet aujourd’hui d’acheter des médicaments à  prix très bas ou de promouvoir les génériques. Ainsi 8 enfants sur 10 atteints du SIDA dans le monde sont traités grâce à des fonds de UNITAID. Historiquement, le Brésil et la France avaient proposé une taxe sur les billets d’avion allant de presque rien en classe économique à 1 ,13 euro pour les courts et moyens courriers et 4,5 euro pour les longs courriers.

Cette taxe, payée par chaque personne achetant un billet était collectée par les états et reversée à UNITAID. La collecte devait s’élever à 110 millions d’euros pour 2014 mais le président Hollande a informé UNITAID que cette année la France ne reverserait que 80 millions d’euros expliquant que cela compenserait les efforts faits par la France dans le cadre de la lutte contre l’épidémie Ébola. Est-ce une excuse destinée à nous faire passer ce qui ressemble bien a du vol ? Quelque puisse être la crise et les difficultés financières de la France nous ne sortirons pas grandis ni crédibles à l’échelon internationale. Alors que fin 2015 la France organisera à Paris une conférence climatologique internationale quel sera notre aura ? Alors que nous avions été à l’initiative depuis 8 ans d’un formidable élan de solidarité en développant des financements innovants. Aujourd’hui nous ne sommes pas fiers de ce qu’il faut appeler un vol. Rien ne peut justifier une telle attitude. C’est ce que dénonce le président de UNITAID en appelant le Président Hollande à revoir son jugement.

En tout cas nous ne sommes pas à la veille de voir des financements innovants pour permettre l’accès au plus grand nombre du traitement contre l’hépatite C  ou à la vaccination universelle contre l’hépatite B.

Nous pouvons déjà écrire notre lettre au père noël pour 2015.

Pascal Mélin

 http://www.franceinfo.fr/emission/l-interview-politique/2014-2015/ce-n-est-pas-le-moment-de-toucher-la-taxe-sur-les-billets-d-avion-douste-blazy-29-12