LES VIRUS S’INVITENT A LA COUPE DU MONDE DE FOOTBALL : C’est Dingue !!!

coupedumonde2014Le Brésil accueillera du 12 juin au 13 juillet 2014 la vingtième coupe du monde de football. Elle réunira 32 nations et on n’y attend pas moins de 500 000 supporters. Il se peut que le virus de la Dengue s’invite aussi…
C’est la révélation qu’a fait le professeur Simon Hay épidémiologiste est spécialiste des maladies infectieuses à l’université d’Oxford.

Le virus de la Dengue est comme le virus de l’hépatite C. Un virus à ARN de la famille des Flaviviridae. Il a été découvert après la deuxième guerre mondiale lors d’une épidémie aux Philippines en 1950.
Jusqu’en 1970, seuls 9 pays étaient concernés actuellement la Dengue est endémique dans plus de 100 pays et les premiers cas en France ont été rapportés en 2010.

Cette épidémie se diffuse dans tous les pays et 3 milliards d’individus sont exposés malheureusement il n’existe ni vaccin ni traitement efficace.

En 2013, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a enregistré 100 millions de cas déclarés dont 500 000 sous la forme la plus sévère à savoir la fièvre hémorragique qui a été responsable de 25 000 morts (5 %). Habituellement, il ne s’agit que d’une fièvre et d’un syndrome grippal mais 1 fois sur 200 elle prend la forme d’une fièvre hémorragique qui peut être mortelle dans 20 % des cas qui peuvent être ramené à 1 % en cas de prise en charge précoce par un service de réanimation expérimenté. Le virus de la Dengue est principalement transmis par le moustique Aedes Aegypti qui pique ses victimes la journée. Une fois infecté, il transmettra le virus tout au long de sa vie. Originaire des zones tropicales il s’est parfaitement bien adapté aux zones urbaines et aux eaux stagnantes créées par l’homme. Ce qui explique l’explosion de cette épidémie qui reste saisonnière.

En 2013, l’Amérique du Sud a connu 2,35 millions de cas dont 37 687 cas de Dengue hémorragique sévère. En juillet prochain le Brésil, selon les épidémiologistes, devrait se trouver en plein milieu de son épidémie et particulièrement le Nord Est du pays où se trouve 3 des 12 villes qui accueilleront les rencontres de foot : Fortaleza, Natal et Salvador.
La répartition des matchs se fera par tirage au sort mais la moitié des équipes sont amenées à se rendre dans le Nord Est du Brésil.

Les organisateurs communiquent peu malheureusement on réfléchit à l’utilisation de moustiquaires à la pulvérisation à grande échelle d’insecticides, voir même à la production d’insecte mâles génétiquement modifiés et qui pourraient s’accoupler avec des femelles et produire des générations stériles et ainsi contrôler ce vecteur de moustique, du foot à la science fiction il n’y a qu’ un pas.

Comment seront protégés les joueurs et les supporters ?

Nous pouvons au moins se féliciter de cet alibi qui nous est proposé en cas de mauvais résultats de l’équipe de France. Pas besoin de grève des joueurs, de chercher la responsabilité des entraineurs non !

Nous savons déjà que c’est de la faute au virus. Dengue non ?

Nous pouvons aussi souligner que le 28 avril dernier le laboratoire SANOFI PASTEUR rendait publique un essai de phase III sur 10 000 volontaires en Asie qui avaient reçus un vaccin de la Dengue qui leur a permis une diminution de 56 % des transmissions, espoir, manipulation destiné à la bourse ou au monde du ballon rond ?

Purement altruiste ? Surement !

Nous espérons qu’une solution sera trouvée…pour 2016 et les Jeux Olympiques de Rio…

Pascal Mélin

One thought on “LES VIRUS S’INVITENT A LA COUPE DU MONDE DE FOOTBALL : C’est Dingue !!!

  1. Décidément, même ici, les médias se sont donnés le mot pour véhiculer encore et toujours des messages de peurs ou encore prévoir des scénarii catastrophes. Un scénario doit rester à sa place de scénario et 2016 est dans deux ans…

Comments are closed.