L’action dépistage par TROD et vaccination contre l’hépatite B au collège 67 hectares est un micro projet. SOS hépatites et Amsolid en sont conscients. Mais la goutte d’eau voudrait attirer la rivière sur son chemin. Pour cela, nous devons communiquer le plus largement possible.

A l’échelon de Madagascar, ce ne sont pas moins de 6 publications que l’on a pu retrouver dans la presse papier, dont certaines reprisent et diffusées sur le site de Sos hépatites. Quatre reportages télévisés ont été réalisés et diffusés. Pour notre part, nous communiquerons nos résultats et nos analyses dans tous les espaces francophones et tenterons de faire du lobbying et de lever des fonds pour poursuivre cette action et ce partenariat. Mais, au-delà de ces médias habituels, je voudrais vous parler d’une autre forme de communication.

Les élèves du collège 67 hectares avaient préparé l’action et ils tiennent un journal collégien, c’est donc tout naturellement que j’ai accepté de les rencontrer et de répondre à leurs questions.
Cela permettra de poursuivre la diffusion de l’information. Un grand merci à ces journalistes en herbe il faut continuer.

Il est d’autres communications plus discrètes et témoignant probablement d’un travail de fond. J’en veux pour preuve les représentants du quartier qui, ayant entendu parler de notre action par les médias, sont venus voir pour vérifier et nous rencontrer. Ou bien encore, ces parents qui ont changé d avis et accepté que leurs filles se dépistent et se vaccinent. Et que dire, pour finir, de la fierté de Jocelyne, la nouvelle directrice et de tous les enseignants ? Montrer que même situé en quartier populaire, le collège 67 hectares savait mettre en place des projets innovants et valoriser des techniques encore trop balbutiantes en France comme les TROD.

Je suis sûr que ce type d’événements et de communications va valoriser nos partenariats avec le collège 67 hectares et que l’année prochaine, le nombre de demandes d’inscription aura encore augmenté nous obligeant à faire encore mieux et à nous inscrire dans la durabilité.

Hépatite B il nous faut une communication durable.

Pascal Mélin