1er MAI LE TRAVAIL COMMENCE… MAI : LE MOIS DU DÉPISTAGE EN CSAPA…

SOS Hépatites a proposé depuis 2004, de faire du mois de mai le mois du dépistage en CSAPA, mais pourquoi ?

Le dépistage ne peut s’inscrire sur une journée, ni une semaine et il est illusoire d’imaginer le maintenir sur une année.

Un patient suivi en CSAPA vient consulter le plus souvent au moins une fois par mois, car le rythme des renouvellements des traitements de substitution se fait tous les quinze jours ou tous les 28 jours.

Il reste certes des patients qui ne sont plus suivis qu’occasionnellement par l’équipe. Mais, on peut raisonnablement dire que 80 % de la file active consulte au moins une fois par mois…

Le mois de mai, comme mois du dépistage a été retenu dans de nombreux pays actuellement.

Le mois de mai, c’est aussi le mois ou le gouvernement réalise la Journée Nationale de lutte contre les Hépatites virales.

Cette année, elle se tiendra le 15 mai au Ministère de la Santé.

Programme

Les comorbidités seront largement traitées, mais aussi les stratégies pour aller au-devant des publics vulnérables, mais nous pourrons également connaître les dernières données épidémiologiques.

Pour nous, le point le plus important, c’est l’ouverture de la journée par Agnès Buzin, Ministre de la Santé.

Que va-t-elle annoncer ?

Les vaccinations ? C’est fait.

Le traitement universel ? C’est fait aussi !

Renforcer le dispositif de lutte contre les hépatites virales ? On aimerait !

Améliorer la surveillance épidémiologique ? On adorerait !

Annoncer le dépistage universel ? OUI !!!

Et l’accès aux traitements prescrit plus largement que par les hépatologues, infectiologues et internistes ?

Ira-t-on vers les recommandations de l’AFEF, qui souhaiterait élargir aux addictologues et médecins généralistes ?

2018 est pour SOS hépatites, l’année du dépistage renforcé et universel et celui de l’accès à la guérison.

Nos actions se multiplient et s’intensifient, mais nous sommes fébriles en attendant cette Journée du 15 mai, pour laquelle à Paris comme en province, nous allons multiplier les actions.

Nous continuons de porter le mois de mai comme le mois du dépistage en CSAPA.

Pascal Mélin

Partager l'article

118752

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.